Podcasts sur l'histoire

Histoire de Tampico - Histoire

Histoire de Tampico - Histoire

Tampico
Une grande ville portuaire du Mexique sur le golfe du Mexique.
(Sch. : t. 80 ; a. 1 pistolet)

Pendant la guerre du Mexique, Pueblano - une goélette à coque en bois parfois répertoriée comme Pueblana - a été saisie par le sloop de guerre de 20 canons St. Marg's lors d'une expédition contre Tampico dirigée par le commodore Connor. Un équipage de prix a navigué la goélette jusqu'au point d'arrêt de la marine américaine à Anton Lizardo où elle a été aménagée et rebaptisée Tampico.

Sous le commandement du lieutenant William P. Griffin, Tampico a participé à l'attaque de Vera Cruz et du château fort de San Juan d'Ulloa en mars 1847. Elle a servi dans la force de couverture côtière et a tiré sur ce qu'elle a déterminé être de la cavalerie mexicaine. se massant derrière les dunes de sable le long du rivage à Vera Cruz.

Vera Cruz tombe le 27 mars et le château de San Juan d'Ulloa se rend deux jours plus tard. Avec la conclusion heureuse de l'investissement de Vera Cruz, Tamp~co a ensuite pris part aux opérations contre la ville d'Alvarado. Après la fin des hostilités avec le Mexique, la goélette est vendue en 1849 à Norfolk, en Virginie.


Histoire de Tampico

La ville actuelle a été inaugurée le 13 avril 1823, bien qu'il y ait eu une série d'établissements humains dans la région depuis des siècles.

La région comptait plusieurs premiers établissements huastèques, parmi lesquels le site important de Las Flores, qui a prospéré entre 1000 et 1250 CE.

Parmi les premiers colons européens, le prêtre franciscain espagnol Andrés de Olmos a établi une mission dans la région en 1532. À sa demande, les autorités espagnoles ont fondé une colonie nommée San Luis de Tampico en 1554. Sa population a été déplacée en 1684 vers le sud. de la rivière Púnuco en raison de fréquentes attaques de pirates, parmi lesquelles une incursion particulièrement destructrice de Laurens de Graaf.

En août 1829, les troupes espagnoles de Cuba envahissent Tampico. En septembre, une force dirigée par le général Santa Anna força les troupes espagnoles à se rendre et le contrôle mexicain de Tampico fut rétabli.

Le nom « Tampico » est d'origine huastèque : tam-piko, signifiant « lieu des loutres » (littéralement « chiens d'eau »). La ville est entourée de rivières et de lagunes qui étaient l'habitat d'une grande population de loutres


Version Internet Explorer

La liste des sites que vous avez visités.

Fichiers Internet temporaires des images mises en cache

Copies de pages, d'images et d'autres contenus multimédias stockés sur votre PC. Le navigateur utilise ces copies pour charger le contenu plus rapidement la prochaine fois que vous visitez ces sites.

Informations que les sites stockent sur votre PC pour mémoriser vos préférences, telles que votre connexion ou votre emplacement.

La liste des fichiers que vous avez téléchargés à partir du Web. Cela supprime uniquement la liste, pas les fichiers réels que vous avez téléchargés.

Uniquement Internet Explorer 11 et Internet Explorer 10

Informations que vous avez saisies dans les formulaires, telles que votre e-mail ou une adresse de livraison.

Mots de passe que vous avez enregistrés pour les sites.

Protection contre le suivi, filtrage ActiveX et données Ne pas suivre

Les sites Web que vous avez exclus du filtrage ActiveX et les données que le navigateur utilise pour détecter l'activité de suivi.

La liste des sites que vous avez enregistrés comme favoris. Ne supprimez pas les favoris si vous souhaitez uniquement supprimer des sites individuels, car cela supprimera tous vos sites enregistrés.

Données enregistrées utilisées par le filtrage InPrivate pour détecter où les sites pourraient partager automatiquement les détails de votre visite.

Uniquement pour Internet Explorer 9 et Internet Explorer 8

Noter: Pour travailler avec l'historique de navigation dans Microsoft Edge, voir Afficher et supprimer l'historique du navigateur dans Microsoft Edge.


Une histoire de Mexico en 10 plats

De la filete chemita au yukgaejang, ce sont les plats qui définissent la plus grande ville de l'hémisphère occidental.

Depuis au moins l'époque des Aztèques, la Vallée de Mexico exerce une attraction gravitationnelle sur le monde qui l'entoure. Les Aztèques sont arrivés au grand lac de Texcoco au 14ème siècle et ont construit la plus grande ville de Méso-Amérique. Lorsque les Espagnols sont arrivés sur la côte du Golfe, ils se sont rendus ici immédiatement après avoir détruit Tenochtitlan et construit leur propre grande métropole, qui deviendrait, en peu de temps, la plus belle ville du Nouveau Monde. Les marchandises ont inondé les marchés de la ville, de nouvelles cuisines ont émergé alors que des ingrédients inconnus se mêlaient à l'agave, au maïs, à la tomate et au chili qui avaient d'abord été cultivés dans les hautes terres fertiles de l'est. L'histoire de Mexico peut être lue dans le sang ou dans l'or, mais elle est peut-être plus lisible dans la nourriture, épelée dans chaque loncheria et stand de tacos, chaque déjeuner de pouvoir et enclave d'immigrants. Si l'histoire se transmet par la nourriture, aucune ville de l'hémisphère occidental ne porte son passé aussi fièrement sur sa manche que Mexico.

Huarache Toluqueño, étals autour du Zócalo

Manger un huarache toluqueño — une invention relativement jeune qui, comme son nom l'indique, vient de loin (ou du moins de Toluca, la capitale de l'État voisin de Mexico) — c'est comme manger avant l'arrivée de Colomb aux Antilles, avant que Cortés ne débarque à Veracruz, et avant la destruction de Tenochtitlan. Bien qu'il n'ait probablement pas plus de 80 ans, ce plat pourrait tout aussi bien être le plus ancien aliment de rue encore en vie à Mexico : une grande tostada de maïs bleu - pilé, pas moulu, pour lui donner une texture plus grossière - recouvert d'un simple mélange de haricots, nopales et coriandre, peut-être mélangés avec un peu xitomatl (tomate), peut-être avec quelques ahuacatl (avocat). Il n'y a rien dans ce plat qui requière les six cents dernières années d'histoire : il vient tout droit de la milpa , le système agricole préhispanique qui survit encore dans les villages ruraux du Mexique.

Caldo Tlalpeño

Dans ce petit guide, il s'agit peut-être du seul plat chilango qui soit finalement encore rural, un pont entre deux villes. Comme tant de recettes, les origines du Caldo Tlalpeño atteignent les sommets de la légende ou sont terriblement banales. La légende raconte que ce plat a été servi pour la première fois à Son Altesse Sérénissime Antonio de Padua María Severino López de Santa Anna y Pérez de Lebrón (le dictateur mexicain inlassable pendant une grande partie du XIXe siècle connu de ses détracteurs, et à l'histoire, simplement comme Santanna) lors d'une soirée bien arrosée dans le village de Tlalpan, alors à l'extérieur de la ville, maintenant absorbé dans sa périphérie sud. Des versions plus banales situent les origines du plat à l'ancienne gare d'Indianilla dans ce qui est maintenant la colonia Doctores, juste au sud du Centro Historico, d'où partaient les trains pour Tlalpan. La soupe était vendue sur de petits étals pour nourrir les gens pendant le voyage de 10 milles vers le sud.

Traditionnellement à base de poire aigre, la plupart des endroits font aujourd'hui un caldo tlalpeño en utilisant xoconostle , un cousin froncé de la figue de Barbarie. Si ma mémoire est bonne, le poète et folkloriste Rúben M. Campos a écrit sur la consommation d'un caldo à Tlalpan avec du pulque « doux et pétillant » – la sève fermentée de l'agave, une boisson populaire de la période aztèque – dès 1900. C'est un plat qui est aussi un pont entre deux villes, entre un présent urbain et un passé rural.

Filete Chemita, Bellinghausen ou Prendes (maintenant au Palcio de Hierro à Polanco)

Il y a deux façons d'écrire le nom de ce plat, une simple assiette de bœuf au beurre, demi-glace et purée de pommes de terre. Filet Chemita , écrit avec des lettres majuscules, est un plat d'aristocrate, né dans l'ancien restaurant Prendes, fondé sur le site aujourd'hui occupé par le Palacio Bellas Artes en 1892, où il a été nommé pour un dîner régulier. Pendant des décennies, Prendes a été le restaurant le plus «important» de Mexico : tout le monde y a mangé. Les grands muralistes, Rivera et Siqueiros Francisco Madero, le premier président révolutionnaire végétarien et sobre du Mexique, et Victoriano Huerta, le général perfide qui a assassiné et lui a succédé le président Lázaro Cárdenas et le désastreux Díaz Ordaz, tous ont mangé, à un moment ou à un autre, à Prendes, leurs visages immortalisés sur les murs du restaurant. En 1915, les propriétaires de Prendes ont ouvert Bellinghausen dans la Zona Rosa, où ils ont dupliqué une grande partie de leur menu d'origine. Bien que le Prendes original n'existe plus, Bellinghausen sert toujours à une foule bien nantie pendant les heures de déjeuner.

Ecrit en majuscules, Chemita est figé dans le passé, immortalisé comme un portrait ramassant la poussière sur le mur d'une salle à manger aux longs volets. Ecrit en minuscules— filete chemita — il se transforme en quelque chose de commun, appartenant à tout le monde et à personne : un plat qui a transcendé ses origines pour devenir quelque chose de paradigmatiquement Chilango.

Tofu Mapo, Barrio Chino

Ce plat est une forme de résistance. Pendant au moins 60 ans, c'est-à-dire des deux dernières décennies du 19e siècle aux quatre premières du 20e, le racisme anti-chinois a été formellement établi dans la loi mexicaine (recherchez l'excellent livre Chino : le racisme anti-chinois au Mexique par Jason Oliver Chang). À la fin des années 1800, des immigrants chinois sont arrivés dans le pays pour construire des chemins de fer, commençant par le nord et atteignant finalement la capitale. Le quartier chinois de Mexico, développé pour la première fois du côté ouest du centre historique entre 1910 et 1930, était moins un quartier qu'une forteresse. Même après l'abandon des campagnes officielles contre les Chinois, Chilangos considérait toujours le chino barrio à travers un voile de racisme, elle était considérée comme un lieu terrifiant de traditions redoutables, d'opium et de maladies vénériennes. Mais la population chinoise de Mexico s'est adaptée, créant un nouveau style de cuisine mexicaine-chinoise spécifique à la ville de Mexico. chino barrio qui, au fil des années, est devenu indispensable. Les plats de base de l'arsenal sino-mexicain ont changé, mais le tofu mapo servi au restaurant Hong King, ouvert depuis 1963, est à peu près le même qu'il l'a toujours été. Je ne suis pas intéressé par un exemple "pur" du plat - il y a plus de cuisine chinoise "authentique" ces jours-ci dans les restaurants cantonais d'un quartier appelé Viaducto de Piedad, au sud-est du centre-ville - mais plutôt dans un plat qui contient toute une histoire complexe de solidarité et de stoïcisme, une formidable leçon de force face à une ville et à un monde d'une férocité vertigineuse.

Tacos de canasta

Selon les historiens, le taco de canasta – qui se traduit par « panier taco » – a été le premier à être vendu dans les rues de la capitale, et il est facile de comprendre pourquoi. Vraiment juste des tacos de guisados ​​(garnitures cuites) habillés et emballés très serrés dans un tissu pour les conserver pour une journée complète de vente, ils étaient extraordinairement pratiques et faciles à transporter. Ils sont le taco de l'employé de bureau, du journalier, de l'homme ou de la femme en mouvement. L'une des anciennes photos connues de la vente de tacos dans les rues de Mexico, prise vers 1920, est celle d'un groupe de colporteurs réunis autour d'un vendeur de tacos de canasta.

Les variétés les plus courantes sont farcies de haricots, de porc haché, de pomme de terre et de poulet avec de l'adobo, et la taille est toujours la même : taco #14 (14 cm de diamètre), bien que certains viendront dans une taille plus petite, et d'autres viendront en deux tortillas pour un peu plus de poids. Ils sont vendus sur des comptoirs dans de minuscules vitrines, dans des paniers montés sur des vélos ou sur des tables en plastique installées dans la rue. Il y a toujours de la salsa à portée de main et parfois des bols de piments et de carottes marinés. Bien sûr, il y a taqueros là-bas, expérimentant de nouvelles saveurs ou de nouveaux styles. Assis sur mon bureau, j'ai un Cours complet sur les Tacos de Canasta , publié l'année dernière, proposant des « variations » qui incluent le thon à la mexicaine et pomme de terre aux sardines. La ville change constamment, tout comme ses tacos.

Carne Tampiqueña, La Corte

Ce plat est originaire d'un restaurant appelé le Tampico Club sur la Calle Balderas, l'une des avenues les plus importantes du Centro Historico. Servie pour la première fois à la fin des années 1930, la Carne Tampiqueña est depuis devenue omniprésente sur fonda menus à travers la ville et le pays : bœuf grillé aux haricots, une enchilada, rajas (piment poblano tranché) et guacamole. C'est inévitable, presque ennuyeux. Ce n'était pas le cas.

Le Tampico Club était un restaurant pour les riches. A l'époque de sa fondation, la capitale bipolaire était en proie à une période d'intense malinchisme - un terme utilisé pour décrire une obsession de l'étranger, dérivé du nom du traducteur indigène de Cortés, La Malinche. Au même moment, les capitales éprouvaient une attirance tout aussi puissante vers le nationalisme. Alors à l'heure où le restaurant français Les Ambassadeurs représentait le summum du raffinement, le Tampico Club, situé à seulement 500 mètres, aspirait au même niveau d'élégance mais sous le signe de la cuisine mexicaine, tout en restant ouvert 24h/24.

Nommé d'après la ville de Tampico, un port sur la côte nord du golfe du Mexique où les propriétaires ont passé une bonne partie de leur jeunesse, le Tampico Club était, en son temps, un lieu de haut vol, à proximité de l'intersection de Reforma, la grande avenue de Mexico. , et Avenida Bucareli, un point qui a été, pendant des années, la plaque tournante du monde du journalisme de la ville, ce que certains journalistes de l'establishment plus anciens appellent encore le « coin de l'information ». C'était là que les journalistes venaient se vendre, et les politiciens venaient les engraisser de pots-de-vin. Salvador Novo, l'un des grands chroniqueurs (et commérages) de Mexico, a décrit la clientèle du Tampico Club comme empistolados – ou chargé, comme en armé. Il n'y a plus d'Information Corner aujourd'hui (les politiciens préfèrent désormais voir les journalistes morts que soudoyés), mais Carne Tampiqueña a heureusement survécu (pour une version particulièrement bonne, essayez-la au restaurant La Corte, juste au sud du Zocalo, qui le sert la plupart du temps dans le cadre de sa comida corrida à trois plats).

Empanada de Amarillo, Restaurante Xaachila

Il existe une infinité de façons de définir une ville. Vous pouvez le définir par agglomération urbaine, par densité, par géographie, par organisation politique, par taxonomies sociales. Voici une autre façon : une ville est la manifestation d'un souhait. Si le village est une prison, alors la ville - et en plus, La Capitale , avec ses majuscules comme les tours d'une cathédrale, est la libération, un vœu manifesté pour les immigrés.

Certains de ces immigrants sont venus ici d'Oaxaca, et beaucoup d'entre eux sont venus vendre de la nourriture, se rassemblant à partir des années 1940 alors que la population de Mexico explosait. Ils se sont rassemblés le long de la rue qui mène à l'église de la Santísima à l'extrémité est du Centro Histórico pour installer leurs magasins et vendre leurs produits. Le plus Oaxaqueño de tous ces magasins et restaurants est un petit stand appelé Xaachila, récemment agrandi pour devenir la devanture ouverte d'à côté, et leur meilleur plat est leur empanada de Amarillo. C'est un plat simple et parfait : une tortilla, goût de céréales et jaune cendré Môle avec des notes fumées de chili fraise ou guajillo et une cache d'épices (poivre gras, clou de girofle, cumin, origan, les notes anisées nettes de hojasanta) et du poulet effiloché pour la texture et le corps. C'est inoubliable.

Tacos al Pastor, El Huequito et El Vilsito

L'histoire de tacos al pastor pourrait facilement se lire comme une collection de dates approximatives et de faits approximatifs : les premiers feux de cuisson il y a des centaines de milliers d'années, la première torréfaction verticale à Mycènes ou dans un endroit similaire il y a quatre mille ans, l'évolution de la gyro en Grèce et shawarma ou döner kebab dans l'Empire ottoman, les migrations des Libanais vers le Mexique dans la seconde moitié du XIXe siècle, et la fondation de trois taquerías à Puebla, au sud-est de la capitale, dans les années 1930 : Bagdad, La Orientale et Tony. Le porc a été remplacé par de l'agneau, les tacos ont été transférés à Mexico, un adobo épicé a été frotté, la tortilla a remplacé le pita. En 1959, El Huequito a ouvert ses portes près du Mercado San Juan dans le Centro Historico et s'est déclaré le premier endroit pour servir des tacos al pastor. Ensuite, l'ananas a été ajouté au mélange et, en 1966, El Tizoncito a ouvert ses portes, prétendant également être le premier à servir le taco al pastor.

Mais cette liste de faits et de dates ne fait rien pour indiquer la sensibilité du taco al pastor - qu'il s'agisse du favori d'un puriste comme El Huequito, ou du style plus moderne, le meilleur à El Vilsito dans la colonia Narvarte - que vous n'obtiendrez qu'en goûtant un : la rotation de la broche comme la rotation du mestizaje du Mexique. Mexico peut être inhospitalière, violente, raciste. Taco al pastor, c'est le contraire : c'est une délicieuse manifestation de coexistence pacifique.

Yukgaejang, Mapo Galbi (ou un certain nombre d'autres restaurants coréens à la Juarez)

Bien que la migration coréenne à Mexico n'ait rien de nouveau (les premiers migrants coréens enregistrés sont arrivés au tournant du 20e siècle), la population coréenne n'a jamais été aussi visible qu'aujourd'hui. Il y a maintenant des dizaines de restaurants coréens dans le coin de Colonia Juarez qui est devenu le propre Koreatown de Mexico, et sans doute l'endroit le plus excitant pour manger en ville. De toutes les nombreuses choses délicieuses proposées dans ces restaurants, il y a un plat en particulier qui mérite d'être mentionné, et c'est le yukgaejang , un merveilleux parent du chilango mole de olla , le seul Môle qui se présente sous la forme d'une soupe fortement épicée (il y a une décennie, Enrique Olvera a revitalisé le plat à Pujol).

Il se pourrait bien qu'il s'agisse de frères séparés à la naissance qui, ayant grandi sur des côtés opposés de la terre, se sont trouvés et en sont venus à s'aimer. Si mole de olla est bavard et mal élevé, que yukgaejang l'est encore plus. Les deux sont épicés, mais le yukgaejang est un coup de poing comparé à mole de olla 's gifle délicate. Il devrait y avoir un mot pour décrire le type particulier de sueur qu'un bon bol de yukgaejang provoque—et si nous nous acceptons tous (chilangos et coréens achilangados ) peut-être qu'un jour nous en proposerons un : notre propre contribution à la fois à nos langues et à nos cuisines.


Tampico, Illinois est un village situé dans le canton de Tampico, dans le comté de Whiteside, dans l'Illinois. Au recensement de 2010, le village avait une population totale de 790. Ronald Reagan, 40e président des États-Unis, est né ici et a vécu ici pendant les périodes de son enfance. Tampico est situé à environ 40 miles à l'est-nord-est de Moline, IL et à environ 110 miles à l'ouest de Chicago, IL.

Notre éclairage de rue principale est l'une des premières routes d'État de l'Illinois à être équipée d'un éclairage LED. Venez voir nos magnifiques mâts et l'éclairage « passe au vert ».

Nos commerces et sites historiques sont là pour vous accueillir.

Si vous cherchez des informations sur l'histoire de Tampico, IL. Vous pouvez trouver beaucoup de choses sur l'histoire sur le site Web de la société historique de la région de Tampico et du musée.


Compagnies aériennes Mexicana

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Compagnies aériennes Mexicana, espagnol au complet Compagnie mexicaine d'aviation (CMA), la plus ancienne compagnie aérienne en Amérique du Nord, fondée en 1924 à Tampico, au Mexique, et maintenant basée à Mexico.

La société a commencé en tant que transporteur de fret, transportant les salaires vers les champs pétrolifères de Tampico. Le premier service régulier a commencé en 1928, reliant Mexico, Tuxpan et Tampico, suivi la même année par un service entre Mexico, Veracruz et Mérida. La route Mexico-Tampico-Brownsville a ouvert ses portes en 1929, pilotée par Charles A. Lindbergh.

Au cours des décennies suivantes, les routes et les services se sont développés, et la propriété de la compagnie aérienne par Pan American Airways a augmenté puis diminué (en accord avec les nouvelles lois mexicaines limitant la propriété étrangère). En 1967, Pan American a cédé son stock restant dans la compagnie aérienne. Le gouvernement mexicain était l'actionnaire majoritaire de la société de 1982 à 1990, date à laquelle il a vendu la compagnie aérienne à des investisseurs privés. Cependant, Mexicana a connu des difficultés pendant la crise économique du pays au milieu des années 90 et est revenue à la propriété du gouvernement. La compagnie aérienne a ensuite subi de nombreux changements, y compris l'expansion du service. À la fin du 20e siècle, il volait vers plus de 30 villes du Mexique et vers diverses villes des États-Unis, des Caraïbes, d'Amérique centrale et d'Europe. En 2005, la compagnie aérienne a été vendue à la société de voyages Grupo Posadas. Mexicana a ensuite connu des difficultés financières, en particulier après l'épidémie de grippe porcine de 2009 au Mexique qui a limité les voyages. En août 2010, la compagnie aérienne a déposé une demande de mise en faillite et plusieurs semaines plus tard, elle a suspendu ses opérations.

Cet article a été récemment révisé et mis à jour par Amy Tikkanen, directrice des services correctionnels.


Vous n'avez fait qu'effleurer la surface de Tampico histoire de famille.

Entre 1986 et 1997, aux États-Unis, l'espérance de vie de Tampico était à son point le plus bas en 1986 et la plus élevée en 1997. L'espérance de vie moyenne pour Tampico en 1986 était de 69 ans et de 81 ans en 1997.

Une durée de vie inhabituellement courte peut indiquer que vos ancêtres Tampico vivaient dans des conditions difficiles. Une courte durée de vie peut également indiquer des problèmes de santé qui étaient autrefois répandus dans votre famille. Le SSDI est une base de données consultable de plus de 70 millions de noms. Vous pouvez trouver des dates de naissance, des dates de décès, des adresses et plus encore.


Histoire de Tampico - Histoire

L'application fournit également des informations sur la population des comtés côtiers des États-Unis par rapport aux ouragans depuis 1900.

  • GALVESTON 1900
  • ATLANTIQUE-GOLFE 1919
  • MIAMI 1926
  • SAN FELIPE-OKEECHOBEE 1928
  • LA FLORIDE CLÉ LA FÊTE DU TRAVAIL 1935
  • NOUVELLE ANGLETERRE 1938
  • GRAND ATLANTIQUE 1944
  • CAROL ET EDNA 1954
  • NOISETTE 1954
  • CONNIE ET ​​DIANE 1955
  • AUDREY 1957
  • DONNA 1960
  • CAMILLE 1969
  • Agnès 1972
  • TEMPÊTE TROPICALE CLAUDETTE 1979
  • ALICIA 1983
  • GILBERT 1988
  • HUGO 1989
  • ANDRÉ 1992
  • TEMPÊTE TROPICALE ALBERTO 1994
  • OPALE 1995
  • MITCH 1998
  • FLOYD 1999
  • KEITH 2000
  • TEMPÊTE TROPICALE ALLISON 2001
  • IRIS 2001
  • ISABELLE 2003
  • CHARLEY 2004
  • FRANCES 2004
  • IVAN 2004
  • JEANNE 2004
  • DENNIS 2005
  • KATRINE 2005
  • RITA 2005
  • WILMA 2005
  • IKE 2008

L'ouragan Galveston 1900
Ce système météorologique meurtrier a été détecté pour la première fois au-dessus de l'Atlantique tropical le 27 août. Bien que l'historique de la trajectoire et de l'intensité ne soit pas entièrement connu, le système a atteint Cuba sous forme de tempête tropicale le 3 septembre et s'est déplacé dans le sud-est du golfe du Mexique le 5 septembre. . Un mouvement général vers l'ouest-nord-ouest s'est produit sur le golfe accompagné d'une intensification rapide. Au moment où la tempête a atteint la côte du Texas au sud de Galveston tard le 8 septembre, il s'agissait d'un ouragan de catégorie 4. Après avoir touché terre, le cyclone s'est dirigé vers le nord à travers les Grandes Plaines. Il est devenu extratropical et a tourné vers l'est-nord-est le 11 septembre, traversant les Grands Lacs, la Nouvelle-Angleterre et le sud-est du Canada. Il a été aperçu pour la dernière fois au-dessus de l'Atlantique Nord le 15 septembre.

Cet ouragan a été la catastrophe météorologique la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis. Des marées de tempête de 8 à 15 pieds ont inondé l'ensemble de l'île de Galveston, ainsi que d'autres parties de la côte voisine du Texas. Ces marées étaient en grande partie responsables des 8 000 décès (les estimations varient de 6 000 à 12 000) attribués à la tempête. Les dommages matériels ont été estimés à 30 millions de dollars.

Ouragan Atlantique-Golfe 1919
Ce redoutable cyclone a été détecté pour la première fois près des Petites Antilles le 2 septembre. Il s'est déplacé généralement vers l'ouest-nord-ouest pendant plusieurs jours, passant près de la République dominicaine le 4 septembre et dans le sud-est des Bahamas les 5 et 6 septembre. À ce moment-là, c'est devenu un ouragan. Un virage vers l'ouest le 7 septembre a conduit le centre à travers le centre des Bahamas les 7 et 8 et dans le détroit de Floride le 9. Le maintenant grand ouragan était d'intensité de catégorie 4 lorsque l'œil est passé juste au sud de Key West, en Floride et à Dry Tortugas le 10 septembre. Un mouvement continu d'ouest en ouest-nord-ouest a amené le centre vers la côte du Texas au sud de Corpus Christi en tant que catégorie 3 le 14 septembre. Le cyclone s'est dissipé sur le nord du Mexique et le sud du Texas le lendemain.

Bien que des vents de force ouragan se soient produits sur les Florida Keys et la côte centrale et sud du Texas, aucune mesure fiable du vent n'est disponible à proximité du centre. Une onde de tempête allant jusqu'à 12 pieds a inondé Corpus Christi, au Texas, causant des dommages importants aux zones côtières. Un navire amarré près du Dry Tortugas a mesuré une pression de 27,37 pouces au passage du centre, et sur cette base, la tempête est classée comme la troisième la plus intense à avoir frappé les États-Unis.

Le nombre de morts a été estimé entre 600 et 900 personnes. Parmi ceux-ci, plus de 500 ont été perdus sur dix navires qui ont coulé ou ont été portés disparus. Les dommages aux États-Unis ont été estimés à 22 millions de dollars.

Grand ouragan de Miami 1926
L'ouragan "Great Miami" a été repéré pour la première fois comme une onde tropicale située à 1 000 miles à l'est des Petites Antilles le 11 septembre. Le système s'est déplacé rapidement vers l'ouest et s'est intensifié jusqu'à la force d'un ouragan alors qu'il se déplaçait vers le nord de Porto Rico le 15. Les vents ont été signalés à près de 150 mph lorsque l'ouragan a traversé les îles Turks le 16 et les Bahamas le 17. Peu d'informations météorologiques sur l'approche de l'ouragan étaient disponibles au Weather Bureau de Miami. En conséquence, les avertissements d'ouragan n'ont été émis qu'à minuit le 18 septembre, ce qui a donné peu d'avis à la population en plein essor du sud de la Floride de la catastrophe imminente.

L'œil de l'ouragan de catégorie 4 s'est déplacé directement sur Miami Beach et le centre-ville de Miami pendant les heures du matin du 18. Ce cyclone a produit les vents soutenus les plus élevés jamais enregistrés aux États-Unis à l'époque, et la pression barométrique est tombée à 27,61 pouces alors que l'œil passait au-dessus de Miami. Une onde de tempête de près de 15 pieds a été signalée à Coconut Grove. De nombreuses victimes en ont résulté alors que les gens s'aventuraient à l'extérieur pendant la demi-heure d'accalmie dans la tempête alors que l'œil passait au-dessus. La plupart des habitants, n'ayant pas connu d'ouragan, pensaient que la tempête était passée pendant l'accalmie. Ils ont été soudainement piégés et exposés à la moitié est de l'ouragan peu de temps après. Tous les bâtiments du quartier du centre-ville de Miami ont été endommagés ou détruits. La ville de Moore Haven sur la rive sud du lac Okeechobee a été complètement inondée par la montée subite du lac causée par l'ouragan. Des centaines de personnes à Moore Haven seulement ont été tuées par cette vague, qui a laissé des eaux de crue dans la ville pendant des semaines.

L'ouragan a continué vers le nord-ouest à travers le golfe du Mexique et s'est approché de Pensacola le 20 septembre. La tempête a presque calé au sud de Pensacola plus tard dans la journée et a secoué la côte centrale du golfe avec 24 heures de fortes pluies, des vents de force ouragan et une onde de tempête. L'ouragan s'est affaibli lorsqu'il s'est déplacé vers l'intérieur des terres au-dessus de la Louisiane plus tard le 21. Presque tous les quais, entrepôts et navires de la baie de Pensacola ont été détruits.
Le grand ouragan de 1926 a mis fin au boom économique du sud de la Floride et aurait été une catastrophe de 90 milliards de dollars s'il s'était produit ces derniers temps. Avec une population très transitoire dans le sud-est de la Floride au cours des années 1920, le nombre de morts est incertain puisque plus de 800 personnes ont disparu à la suite du cyclone. Un rapport de la Croix-Rouge répertorie 373 décès et 6 381 blessés à la suite de l'ouragan.

L'ouragan San Felipe-Okeechobee 1928
Cet ouragan classique du Cap-Vert a été détecté pour la première fois au-dessus de l'Atlantique tropical le 10 septembre, bien qu'il se soit probablement formé plusieurs jours plus tôt. Il s'est déplacé vers l'ouest à travers les îles Sous-le-Vent le 12. Il a ensuite tourné vers l'ouest-nord-ouest, marquant un coup direct sur Porto Rico le 13 (la fête de San Felipe) en tant qu'ouragan de catégorie 4. L'ouragan s'est poursuivi vers l'ouest-nord-ouest à travers les Bahamas et a touché terre près de Palm Beach, en Floride, le 16 septembre. Il s'est dirigé vers le nord-nord-est sur la péninsule de Floride le 17, un mouvement qui a amené les restes de la tempête dans l'est de la Caroline du Nord le 19. . Il a ensuite tourné vers le nord et a fusionné avec une dépression non tropicale sur l'est des Grands Lacs le 20 septembre.

Aucune lecture de vent fiable n'est disponible à proximité de la zone d'atterrissage en Floride. Cependant, Palm Beach a signalé une pression minimale de 27,43 po, ce qui en fait le quatrième ouragan le plus puissant jamais enregistré à frapper les États-Unis. À Porto Rico, San Juan a signalé des vents soutenus de 144 mph, tandis que Guayama a signalé une pression de 27,65 pouces. De plus, un navire juste au sud de Sainte-Croix, dans les îles Vierges américaines (USVI) a signalé une pression de 27,50 pouces, tandis que la Guadeloupe dans les îles Sous-le-Vent a signalé une pression de 27,76 pouces.

Cet ouragan a causé de lourdes pertes et d'importantes destructions sur son trajet des îles Sous-le-Vent à la Floride. La pire tragédie s'est produite à l'intérieur du lac Okeechobee en Floride, où l'ouragan a provoqué une montée subite du lac de 6 à 9 pieds qui a inondé les environs. 1 836 personnes sont mortes en Floride, principalement à cause de la crue du lac. 312 personnes supplémentaires sont mortes à Porto Rico, et 18 autres ont été signalées mortes aux Bahamas. Les dommages matériels ont été estimés à 50 000 000 $ à Porto Rico et 25 000 000 $ en Floride.

L'ouragan de la fête du Travail des Florida Keys 1935
Ce système a été détecté pour la première fois à l'est du centre des Bahamas le 29 août. Se déplaçant vers l'ouest, il est passé près de l'île d'Andros le 1er septembre, date à laquelle il a atteint la force d'un ouragan et a tourné vers l'ouest-nord-ouest. Un renforcement phénoménal s'est alors produit, et lorsque la tempête a atteint le centre des Keys de Floride le 2 septembre, il s'agissait d'un ouragan de catégorie 5. Après avoir rugi à travers les Keys, l'ouragan s'est progressivement dirigé vers le nord, presque parallèlement à la côte ouest de la Floride, jusqu'à ce qu'il touche à nouveau les terres près de Cedar Key en tant qu'ouragan de catégorie 2 le 4. Un mouvement vers le nord-est a emmené la tempête à travers le sud-est des États-Unis jusqu'à la côte atlantique près de Norfolk, en Virginie, le 6 septembre. Elle s'est poursuivie dans l'Atlantique, devenant extratropicale le 7 et détectée pour la dernière fois le 10.

Aucune mesure du vent n'est disponible à partir du cœur de ce petit mais vicieux ouragan. Une pression de 26,35 pouces mesurée à Long Key, en Floride, en fait l'ouragan le plus intense jamais enregistré aux États-Unis et le troisième ouragan le plus intense jamais enregistré dans le bassin atlantique (dépassé seulement par les 26,05 pouces de l'ouragan Wilma en 2005 et 26,22 pouces observés lors de l'ouragan Gilbert en 1988).

La combinaison des vents et des marées était responsable de 408 décès dans les Florida Keys, principalement parmi les anciens combattants de la Première Guerre mondiale travaillant dans la région. Les dommages aux États-Unis ont été estimés à 6 millions de dollars.

Ouragan en Nouvelle-Angleterre 1938
Le "Long Island Express" a été détecté pour la première fois au-dessus de l'Atlantique tropical le 13 septembre, bien qu'il se soit peut-être formé quelques jours plus tôt. Se déplaçant généralement vers l'ouest-nord-ouest, il est passé au nord de Porto Rico les 18 et 19, probablement comme un ouragan de catégorie 5. Il a tourné vers le nord le 20 septembre et le 21 au matin, il était à 100 à 150 milles à l'est du cap Hatteras, en Caroline du Nord. À ce stade, l'ouragan s'est accéléré pour atteindre une vitesse de 60 à 70 mph, touchant terre au-dessus de Long Island et du Connecticut cet après-midi-là en tant qu'ouragan de catégorie 3. La tempête est devenue extratropicale après avoir touché terre et s'est dissipée sur le sud-est du Canada le 22 septembre.

Blue Hill Observatory, Massachusetts a mesuré des vents soutenus de 121 mph avec des rafales à 183 mph (probablement influencé par le terrain). Une station de la Garde côtière américaine à Long Island a mesuré une pression minimale de 27,94 pouces. Des ondes de tempête de 10 à 12 pieds ont inondé des portions de la côte de Long Island et du Connecticut vers l'est jusqu'au sud-est du Massachusetts, avec les surtensions les plus notables dans la baie de Narragansett et la baie de Buzzards. De fortes pluies avant et pendant l'ouragan ont provoqué des inondations fluviales, notamment le long de la rivière Connecticut.

Cet ouragan a frappé sans avertissement et a fait 600 morts et 308 millions de dollars de dégâts aux États-Unis.

Grand ouragan de l'Atlantique 1944
Ce grand et puissant ouragan a été détecté pour la première fois au nord-est des îles Sous-le-Vent le 9 septembre. Il s'est déplacé vers l'ouest-nord-ouest jusqu'au 12, puis s'est dirigé vers le nord sur une trajectoire qui a amené le centre près du cap Hatteras, en Caroline du Nord, le 14. Le cyclone s'est accéléré vers le nord-nord-est, traversant l'est de la Nouvelle-Angleterre et le Canada le 15 septembre. La tempête est devenue extratropicale au-dessus du Canada et a finalement fusionné avec une dépression plus importante près du Groenland le 16 septembre. Cet ouragan était d'intensité de catégorie 3 au cap Hatteras. , Long Island et Point Judith, Rhode Island et Catégorie 2 aussi loin au nord que la côte du Maine.

Cape Henry, en Virginie, a signalé des vents soutenus de 134 mph (mesurés à 90 pieds au-dessus du sol) avec des rafales estimées à 150 mph. Des vents généralisés de force ouragan ont été signalés ailleurs le long de la trajectoire de la tempête de la Caroline du Nord au Massachusetts avec une rafale maximale signalée de 109 mph à Hartford, Connecticut. Des précipitations totales de 6 à 11 pouces ont accompagné la tempête.

Alors que cet ouragan a fait 46 morts et 100 millions de dollars de dégâts aux États-Unis, les pires effets se sont produits en mer où il a fait des ravages dans les transports maritimes de la Seconde Guerre mondiale. Cinq navires, dont un destroyer et un dragueur de mines de la marine américaine, deux garde-côtes américains et un navire léger, ont coulé en raison de la tempête, causant 344 morts.

Ouragans Carol et Edna 1954
Carol s'est formée près des îles Bahama centrales le 25 août et s'est lentement déplacée vers le nord et le nord-nord-ouest. Le 30 août, c'était un ouragan à environ 100-150 milles à l'est de Charleston, en Caroline du Sud. Il s'est ensuite accéléré vers le nord-nord-est, a touché terre en tant qu'ouragan de catégorie 3 sur Long Island, New York et le Connecticut le 31 décembre. Le cyclone est devenu extratropical plus tard dans la journée alors qu'il traversait le reste de la Nouvelle-Angleterre et le sud-est du Canada.

Des vents soutenus de 80 à 100 mph ont été signalés sur une grande partie de l'est du Connecticut, tout le Rhode Island et l'est du Massachusetts. Une rafale maximale de 130 mph a été signalée à Block Island, Rhode Island, tandis que des rafales de 100 à 125 mph se sont produites sur une grande partie du reste de la zone touchée. Des inondations par ondes de tempête se sont produites le long de la côte de la Nouvelle-Angleterre de Long Island vers le nord, avec des profondeurs d'eau de 8 à 10 pieds signalées au centre-ville de Providence, Rhode Island. Carol était responsable de 60 décès et de 461 millions de dollars de dommages aux États-Unis.

Aucune discussion sur Carol n'est complète sans mention de l'ouragan Edna remarquablement similaire. Cette tempête s'est d'abord formée à l'est des îles du Vent le 2 septembre. Elle s'est déplacée vers le nord-ouest et, le 7 septembre, c'était un ouragan très près de l'endroit où Carol s'était formé deux semaines auparavant. À partir de ce point, Edna a suivi un chemin juste à l'est de celui de Carol. Il a accéléré au-delà du cap Hatteras, en Caroline du Nord, le 10 septembre et a touché terre au-dessus de Cape Cod en tant qu'ouragan de catégorie 3 le lendemain. Edna a traversé le Maine jusqu'à l'est du Canada plus tard le 11, alors qu'il devenait extratropical.

Martha's Vinyard, dans le Massachusetts, a signalé une rafale de vent maximale de 120 mph pendant Edna, et une grande partie du reste de la zone touchée a eu des rafales de 80 à 100 mph. La tempête a fait 20 morts et 40 millions de dollars de dégâts aux États-Unis.

Pour des cartes interactives des ouragans Edna, visitez le bureau de la NOAA pour la gestion des côtes.

Ouragan Hazel 1954
Hazel a été repéré pour la première fois à l'est des îles du Vent le 5 octobre. Il a traversé les îles plus tard dans la journée sous la forme d'un ouragan, puis s'est déplacé vers l'ouest au-dessus du sud de la mer des Caraïbes jusqu'au 8 octobre. Un lent virage vers le nord-nord-est s'est produit à partir du 9 octobre. -12, avec Hazel traversant l'ouest d'Haïti comme un ouragan le 12. L'ouragan a tourné vers le nord et a traversé le sud-est des Bahamas le 13, suivi d'un virage vers le nord-ouest le 14. Hazel a tourné vers le nord et a accéléré le 15 octobre, touchant terre en tant qu'ouragan de catégorie 4 près de la frontière entre la Caroline du Nord et la Caroline du Sud. Un mouvement rapide qui a suivi au cours des 12 heures suivantes a amené la tempête de la côte à travers l'est des États-Unis jusqu'au sud-est du Canada alors qu'elle devenait extratropicale.

Des vents violents se sont produits sur une grande partie de l'est des États-Unis. Myrtle Beach, en Caroline du Sud, a signalé une rafale de vent maximale de 106 mph et les vents ont été estimés à 130 à 150 mph le long de la côte entre Myrtle Beach et Cape Fear, en Caroline du Nord. Washington, DC a signalé des vents soutenus de 78 mph et des rafales maximales de plus de 90 mph se sont produites aussi loin au nord que l'intérieur de l'État de New York. Une onde de tempête allant jusqu'à 18 pieds a inondé des parties de la côte de la Caroline du Nord. De fortes pluies allant jusqu'à 11 pouces se sont produites aussi loin au nord que Toronto, au Canada, entraînant de graves inondations.

Hazel était responsable de 95 décès et 281 millions de dollars de dommages aux États-Unis, 100 décès et 100 millions de dollars de dommages au Canada, et environ 400 à 1000 décès en Haïti.

Ouragans Connie et Diane 1955
Ces deux ouragans doivent être mentionnés ensemble. Ils ont frappé la côte de la Caroline du Nord à seulement cinq jours d'intervalle, et les pluies de Connie ont préparé le terrain pour les inondations dévastatrices causées par Diane.

Connie a été détectée pour la première fois comme une tempête tropicale au-dessus de l'Atlantique tropical le 3 août. Elle s'est déplacée juste au nord-ouest pendant plusieurs jours, atteignant la force d'un ouragan à plusieurs centaines de milles au nord-est des îles Sous-le-Vent le 5 août. Après être passée au nord des Leewards le 6, Connie a tourné vers le nord-ouest - un mouvement qui s'est poursuivi jusqu'au 10. Un mouvement erratique, généralement vers le nord-nord-ouest, a ensuite amené Connie sur la côte de la Caroline du Nord le 12 août en tant qu'ouragan de catégorie 3. Cela a été suivi d'un virage progressif vers le nord-ouest jusqu'au 14 août, lorsque Connie s'est dissipée au-dessus de l'est des Grands Lacs.

Fort Macon, en Caroline du Nord, a signalé des vents soutenus de 75 mph avec des rafales à 100 mph, tandis qu'une onde de tempête pouvant atteindre 8 pieds s'est produite le long de la côte. Aucun décès n'a été signalé et les dégâts aux États-Unis s'élevaient à 40 millions de dollars. Cependant, l'aspect le plus important de Connie était les précipitations allant jusqu'à 12 pouces qui ont affecté le nord-est des États-Unis.

Diane a été détectée pour la première fois au-dessus de l'Atlantique tropical le 7 août. Se déplaçant généralement vers l'ouest-nord-ouest, le cyclone est devenu une tempête tropicale le 9 août. Diane est devenue un ouragan le 11 août, date à laquelle elle se déplaçait vers le nord-ouest. Un virage vers le nord s'est produit le 12, suivi d'un virage vers l'ouest le 13 et d'un mouvement vers l'ouest-nord-ouest le 14. Cette motion a amené Diane sur la côte de la Caroline du Nord le 17 août en tant qu'ouragan de catégorie 1. La tempête a tourné vers le nord à travers la Virginie, puis elle a tourné vers le nord-est et est revenue dans l'Atlantique près de Long Island, New York le 19 août. Diane est devenue extratropicale au-dessus de l'Atlantique Nord le 21.

Les conditions d'ouragan n'ont affecté qu'une petite partie de la côte de la Caroline du Nord, et les dommages causés par les vents et les marées ont été relativement mineurs. L'impact principal a été de fortes pluies. Diane a versé 10 à 20 pouces de pluie sur les zones trempées par Connie quelques jours auparavant, provoquant de graves inondations généralisées de la Caroline du Nord au Massachusetts. Les inondations étaient responsables de 184 morts et 832 millions de dollars de dégâts.

Ouragan Audrey 1957
Audrey a été détectée pour la première fois dans le sud-ouest du golfe du Mexique le 24 juin.Il s'est déplacé lentement vers le nord alors qu'il est devenu une tempête tropicale et un ouragan le lendemain. Un mouvement plus rapide vers le nord a amené le centre vers la côte près de la frontière Texas-Louisiane le 27. Le renforcement rapide au cours des six dernières heures avant l'atterrissage a signifié qu'Audrey a touché terre en tant qu'ouragan de catégorie 4. Le cyclone a tourné vers le nord-est après avoir touché terre, devenant extratropical sur le nord du Mississippi le 28 juin et fusionnant avec une autre dépression sur les Grands Lacs le lendemain. Le système combiné était responsable de vents forts et de fortes pluies sur des parties de l'est des États-Unis et du Canada.

Aucune mesure fiable du vent ou de la pression n'est disponible à partir du noyau d'Audrey à l'atterrissage. L'impact principal a été des ondes de tempête de 8 à 12 pieds qui ont pénétré jusqu'à 25 milles à l'intérieur des terres sur des parties de basse altitude du sud-ouest de la Louisiane. Ces surtensions étaient responsables de la grande majorité des 390 décès d'Audrey. Les dommages aux États-Unis ont été estimés à 150 millions de dollars.

L'ouragan Donna 1960
L'un des grands ouragans de tous les temps, Donna a été détecté pour la première fois comme une onde tropicale se déplaçant au large des côtes africaines le 29 août. Il est devenu une tempête tropicale sur l'Atlantique tropical le lendemain et un ouragan le 1er septembre. - une trajectoire vers le nord-ouest pendant les cinq jours suivants, passant au nord des îles Sous-le-Vent les 4 et 5 en tant qu'ouragan de catégorie 4, puis au nord de Porto Rico plus tard le 5. Donna a tourné vers l'ouest le 7 septembre et a traversé le sud-est des Bahamas. Un virage vers le nord-ouest le 9 a amené l'ouragan au centre des Florida Keys le lendemain avec une intensité de catégorie 4. Donna s'est ensuite incurvée vers le nord-est, traversant la péninsule de Floride le 11 septembre, suivie de l'est de la Caroline du Nord (catégorie 3) le 12 et des États de la Nouvelle-Angleterre (catégorie 3 à Long Island et catégories 1 à 2 ailleurs) les 12 et 13. La tempête est devenue extratropicale sur l'est du Canada le 13.

Donna est le seul ouragan jamais enregistré à produire des vents de force ouragan en Floride, dans les États du Mid-Atlantic et en Nouvelle-Angleterre. Sombrero Key, en Floride, a signalé des vents soutenus de 128 mph avec des rafales à 150 mph. Dans les États du centre de l'Atlantique, Elizabeth City, en Caroline du Nord, a signalé des vents soutenus de 83 mph, tandis que Manteo, en Caroline du Nord, a signalé une rafale de 120 mph. En Nouvelle-Angleterre, Block Island, Rhode Island a signalé des vents soutenus de 95 mph avec des rafales à 130 mph.

Donna a provoqué des ondes de tempête allant jusqu'à 13 pieds dans les Florida Keys et des ondes de 11 pieds le long de la côte sud-ouest de la Floride. Des surtensions de quatre à huit pieds ont été signalées le long de certaines parties de la côte de la Caroline du Nord, avec des surtensions de 5 à 10 pieds le long de certaines parties de la côte de la Nouvelle-Angleterre. De fortes pluies de 10 à 15 pouces se sont produites à Porto Rico, de 6 à 12 pouces en Floride et de 4 à 8 pouces ailleurs le long de la trajectoire de l'ouragan.

La pression d'atterrissage de 27,46 pouces fait de Donna le cinquième ouragan le plus puissant jamais enregistré à frapper les États-Unis. Il était responsable de 50 décès aux États-Unis. Cent quatorze décès ont été signalés des îles Sous-le-Vent aux Bahamas, dont 107 à Porto Rico, causés par les inondations causées par les fortes pluies. L'ouragan a causé 387 millions de dollars de dégâts aux États-Unis et 13 millions de dollars ailleurs sur son passage.

Ouragan Camille 1969
Cet ouragan puissant, mortel et destructeur s'est formé juste à l'ouest des îles Caïmans le 14 août. Il s'est rapidement intensifié et au moment où il a atteint l'ouest de Cuba le lendemain, il s'agissait d'un ouragan de catégorie 3. Camille s'est dirigé vers le nord-nord-ouest à travers le golfe du Mexique et est devenu un ouragan de catégorie 5 le 16 août. L'ouragan a maintenu cette intensité jusqu'à ce qu'il touche terre le long de la côte du Mississippi tard le 17. Camille s'est affaiblie en une dépression tropicale lorsqu'elle a traversé le Mississippi dans l'ouest du Tennessee et du Kentucky, puis elle s'est tournée vers l'est à travers la Virginie-Occidentale et la Virginie. Le cyclone s'est déplacé dans l'Atlantique le 20 août et a retrouvé sa force de tempête tropicale avant de devenir extratropical le 22.

Une pression minimale de 26,84 pouces a été signalée à Bay St. Louis, Mississippi, ce qui fait de Camille le deuxième ouragan le plus intense jamais enregistré aux États-Unis. Les vents réels maximums soutenus ne seront jamais connus, car l'ouragan a détruit tous les instruments d'enregistrement du vent dans la zone d'atterrissage. Les estimations à la côte sont proches de 200 mph. Columbia, Mississippi, situé à 75 miles à l'intérieur des terres, a signalé des vents soutenus de 120 mph. Une marée de tempête de 24,6 pieds s'est produite à Pass Christian, Mississippi. Les pluies les plus abondantes le long de la côte du golfe ont été d'environ 10 pouces. Cependant, alors que Camille passait au-dessus des Virginie, il a produit une rafale de pluies de 12 à 20 pouces avec des totaux locaux allant jusqu'à 31 pouces. La plupart de ces pluies se sont produites en 3 à 5 heures et ont provoqué des crues soudaines catastrophiques.

La combinaison des vents, des surtensions et des précipitations a fait 256 morts (143 sur la côte du Golfe et 113 lors des inondations en Virginie) et 1,421 milliard de dollars de dégâts. Trois décès ont été signalés à Cuba.

Ouragan Agnès 1972
La grande perturbation qui est devenue Agnes a été détectée pour la première fois sur la péninsule du Yucatan au Mexique le 14 juin. Le système a dérivé vers l'est et est devenu une dépression tropicale plus tard dans la journée et une tempête tropicale sur le nord-ouest des Caraïbes le 16. Agnes a tourné vers le nord le 17 juin et est devenue un ouragan sur le sud-est du golfe du Mexique le lendemain. Un mouvement continu vers le nord a amené Agnes sur la côte de Florida Panhandle le 19 juin en tant qu'ouragan de catégorie 1. Agnes a tourné vers le nord-est après avoir touché terre et s'est affaiblie en une dépression sur la Géorgie. Cependant, il a repris la force de la tempête tropicale sur l'est de la Caroline du Nord le 21 juin et s'est déplacé dans l'Atlantique plus tard dans la journée. Un virage vers le nord-ouest a suivi, et une Agnes juste sous la force d'un ouragan a touché terre le 22 près de New York, New York. La tempête a fusionné avec une dépression non tropicale le 23 juin, le système combiné affectant le nord-est des États-Unis jusqu'au 25.

Agnes était à peine un ouragan à toucher terre en Floride, et les effets des vents et des ondes de tempête étaient relativement mineurs. L'impact majeur s'est produit sur le nord-est des États-Unis, où Agnès s'est combinée avec la dépression non tropicale pour produire des pluies généralisées de 6 à 12 pouces avec des quantités locales de 14 à 19 pouces. Ces pluies ont produit de graves inondations généralisées de la Virginie vers le nord jusqu'à New York, d'autres inondations se produisant dans les parties ouest des Carolines.

Agnès a fait 122 morts aux États-Unis. Neuf d'entre eux étaient en Floride (principalement à cause d'orages violents) tandis que les autres étaient associés aux inondations. La tempête a été responsable de 2,1 milliards de dollars de dommages aux États-Unis, dont la grande majorité provenait des inondations. Agnès a également touché l'ouest de Cuba, où sept décès supplémentaires sont survenus.

Tempête tropicale Claudette 1979
Claudette a été détectée pour la première fois comme une vague tropicale qui s'est déplacée au large des côtes africaines le 11 juillet. La vague a engendré une dépression tropicale le 16 juillet qui est brièvement devenue une tempête tropicale le lendemain à l'approche des îles Sous-le-Vent et Vierges. Claudette s'est affaiblie en dépression tropicale puis en onde tropicale en passant près de Porto Rico le 18, et peu de redéveloppement s'est produit jusqu'à ce que le système se déplace dans le sud-est du golfe du Mexique le 21. Claudette a retrouvé la force de la tempête tropicale sur l'ouest du golfe le 23 juillet et a touché terre le lendemain près de la frontière entre la Louisiane et le Texas. Il a effectué une boucle lente sur le sud-est du Texas les 24 et 25, suivi d'un mouvement vers le nord dans l'Oklahoma le 27. Les restes de Claudette se sont tournés vers l'est et ont fusionné avec un système frontal au-dessus de la Virginie-Occidentale le 29 juillet.

Claudette a produit des conditions de tempête tropicale le long de certaines parties des côtes du Texas et de la Louisiane, mais on se souviendra surtout de la tempête pour ses précipitations. Des quantités étendues de plus de 10 pouces se sont produites sur des parties du sud-est du Texas et du sud-ouest de la Louisiane, avec plusieurs quantités locales de plus de 30 pouces. Un observateur à l'ouest d'Alvin, au Texas, a signalé 43 pouces en 24 heures, ce qui est un record aux États-Unis pour la quantité de précipitations sur 24 heures. Le total de la tempête à cet endroit était de 45 pouces. Les pluies ont provoqué de graves inondations qui ont fait un mort et 400 millions de dollars de dégâts. La tempête a également produit de fortes pluies sur des parties de Porto Rico qui ont été responsables d'un décès.

Ouragan Alicia 1983
Alicia s'est formée sur le centre-nord du golfe du Mexique le 15 août. Elle a dérivé lentement vers l'ouest et le nord-ouest tout en se renforçant régulièrement les 16 et 17. Ce mouvement a amené Alicia au-dessus de l'extrémité ouest de l'île de Galveston, au Texas, en tant qu'ouragan de catégorie 3 le 18 août. Alicia s'est déplacée vers le nord-ouest dans l'Oklahoma en tant que dépression tropicale le 19 août, puis a tourné vers le nord avant de se dissiper au-dessus du Nebraska le 21.

Le garde-côte Buttonwood amarré à Galveston a signalé des vents soutenus de 96 mph avec des rafales à 125 mph. L'aéroport Hobby de Houston, au Texas, a signalé des vents soutenus de 94 mph avec des rafales à 107 mph. Des rafales de vent de force ouragan dans le centre-ville de Houston ont jonché les rues de verre brisé alors que les fenêtres se brisaient dans les immeubles de grande hauteur. De plus, vingt-trois tornades ont été signalées par Alicia.

Alicia était responsable de 21 morts et de 2 milliards de dollars de dégâts aux États-Unis.

Ouragan Gilbert 1988
Une onde tropicale sortant des côtes africaines le 3 septembre s'est transformée en la 12e dépression tropicale de la saison le 8 septembre à l'approche des îles du Vent. Le cyclone s'est rapidement renforcé au statut d'ouragan le 10 septembre alors qu'un mouvement ouest-nord-ouest a amené Gilbert dans l'est de la mer des Caraïbes. Gilbert est passé directement au-dessus de la Jamaïque le 12 septembre en tant qu'ouragan majeur, devenant le premier impact direct d'un ouragan sur l'île depuis 1951. Les vents ont atteint près de 150 mph alors que Gilbert a produit une onde de tempête de 9 pieds le long de la côte nord-est de la Jamaïque. La Jamaïque a été dévastée alors que le mur de l'œil traversait toute la longueur de l'île. Au cours de cette période, l'œil s'est contracté de 25 nmi à seulement 12 nmi à la sortie de la Jamaïque.

Gilbert a émergé de la côte ouest de la Jamaïque et a commencé une période d'intensification extraordinairement rapide. L'ouragan féroce s'est renforcé au statut de catégorie 4 alors que son mur oculaire nord a frappé l'île Grand Cayman avec des rafales de vent de 155 mph tôt le 13 septembre. La remarquable tendance à l'intensification de Gilbert s'est poursuivie alors que le cyclone a atteint le statut de catégorie 5 dans l'après-midi du 13 et a finalement atteint des vents de pointe de 185 mph. La pression centrale minimale du cyclone a chuté à 888 millibars, ce qui représente une baisse de 70 millibars en seulement 24 heures. Cette pression centrale minimale enregistrée par les avions de la NOAA était la pression la plus basse jamais enregistrée dans l'hémisphère ouest jusqu'à l'ouragan Wilma en 2005. Gilbert a traversé la côte nord-est de la péninsule du Yucatan au Mexique le 14 septembre, devenant le premier ouragan de catégorie 5 dans le bassin atlantique à grève des terres depuis Camille en 1969.

Gilbert s'est affaibli sur la péninsule du Yucatan et a émergé dans l'ouest du golfe du Mexique en tant qu'ouragan de catégorie 2. La grande circulation de Gilbert a retrouvé le statut d'ouragan majeur alors que le cyclone poursuivait sa trajectoire ouest-nord-ouest le 16. L'ouragan a touché terre pour la dernière fois près de la ville de La Pesca sur la côte du golfe du Mexique dans la soirée du 16 septembre en tant qu'ouragan puissant de catégorie 3. Les restes de Gilbert ont engendré 29 tornades sur le Texas le 18 septembre, avec des inondations se propageant dans le Midwest alors que les restes ont fusionné avec une frontière frontale au-dessus du Missouri le 19 septembre. Bien qu'aucune mesure fiable de l'onde de tempête n'existe à partir des deux atterrissages mexicains de Gilbert, les estimations sont que Gilbert a produit entre 15 et 20 pieds d'onde le long du Yucatan et 8 à 13 pieds à l'atterrissage au Mexique continental.

La grande taille et les impacts de Gilbert ont été ressentis dans une grande partie des Caraïbes, en Amérique centrale ainsi que dans certaines parties des États-Unis. Le nombre de morts de 318 donne une idée de l'ampleur des impacts de Gilbert : Mexique 202, Jamaïque 45, Haïti 30, Guatemala 12, Honduras 12, République dominicaine 5, Venezuela 5, États-Unis 3, Costa Rica 2 et Nicaragua 2. Le les décès du Costa Rica, du Guatemala, du Honduras, du Nicaragua et du Venezuela ont été causés par des crues soudaines à l'intérieur des terres provenant des bandes de pluie extérieures.

Ouragan Hugo 1989
Cet ouragan classique du Cap-Vert a été détecté pour la première fois comme une onde tropicale émergeant de la côte africaine le 9 septembre. Se déplaçant régulièrement vers l'ouest, le système est devenu une dépression tropicale le lendemain, une tempête tropicale le 11 et un ouragan le 13. Hugo a viré à l'ouest-nord-ouest le 15 septembre lorsqu'il est devenu un ouragan de catégorie 5. Il s'agissait encore d'un ouragan de catégorie 4 lorsque le centre s'est déplacé à travers les îles Sous-le-Vent et Sainte-Croix, USVI, et le 18. Tournant vers le nord-ouest, le centre traversa l'extrémité est de Porto Rico le 19 septembre. Ce mouvement général se poursuivra avec une certaine accélération jusqu'à ce que Hugo touche terre juste au nord de Charleston, en Caroline du Sud, le 22 septembre. Le renforcement au cours des douze dernières heures avant l'atterrissage a fait d'Hugo un ouragan de catégorie 4 sur la côte. Après avoir touché terre, la tempête s'est progressivement incurvée vers le nord-est, devenant extratropicale sur le sud-est du Canada le 23 septembre.

La base aéronavale de Roosevelt Roads, PR, a signalé des vents soutenus de 104 mph avec des rafales à 120 mph, qui étaient les vents les plus forts signalés dans les Caraïbes. Un navire amarré dans la rivière Sampit en Caroline du Sud a mesuré des vents soutenus de 120 mph. Les vents violents associés à Hugo se sont étendus loin à l'intérieur des terres, la Shaw Air Force Base, en Caroline du Sud, signalant des vents soutenus de 67 mph avec des rafales à 110 mph et Charlotte, Caroline du Nord, des vents soutenus de 69 mph et des rafales à 99 mph.

L'onde de tempête de Hugo a inondé la côte de la Caroline du Sud de Charleston à Myrtle Beach, avec des marées de tempête maximales de 20 pieds observées dans la région de Cape Romain-Bulls Bay.

Hugo était responsable de 21 décès sur la partie continentale des États-Unis, de cinq autres à Porto Rico et dans les îles Vierges américaines, et de 24 autres ailleurs dans les Caraïbes. Les dommages sont estimés à 7 milliards de dollars sur la partie continentale des États-Unis et à 1 milliard de dollars à Porto Rico et dans les îles Vierges américaines.

Ouragan Andrew 1992
L'un des ouragans les plus destructeurs jamais enregistrés aux États-Unis a commencé modestement sous la forme d'une vague tropicale qui a émergé de la côte ouest de l'Afrique le 14 août. La vague a engendré une dépression tropicale le 16 août, qui est devenue la tempête tropicale Andrew le lendemain. Le développement ultérieur a été lent, car Andrew, se déplaçant vers l'ouest-nord-ouest, a rencontré un creux de niveau supérieur défavorable. En effet, la tempête s'est presque dissipée le 20 août en raison du cisaillement vertical du vent. Le 21 août, Andrew était à mi-chemin entre les Bermudes et Porto Rico et se dirigeait vers l'ouest dans un environnement plus favorable. Un renforcement rapide s'est produit, Andrew atteignant la force d'un ouragan le 22 et le statut de catégorie 4 le 23. Après s'être brièvement affaibli au-dessus des Bahamas, Andrew a retrouvé le statut de catégorie 4 alors qu'il traversait le sud de la Floride le 24 août. L'ouragan s'est poursuivi vers l'ouest dans le golfe du Mexique où il s'est progressivement dirigé vers le nord. Cette motion a amené Andrew sur la côte centrale de la Louisiane le 26 août en tant qu'ouragan de catégorie 3. Andrew a ensuite tourné vers le nord-est, pour finalement fusionner avec un système frontal au-dessus des États du centre de l'Atlantique le 28 août.

Les rapports de baromètres privés ont permis d'établir que la pression centrale d'Andrew à l'atterrissage à Homestead, en Floride, était de 27,23 pouces, ce qui en fait le troisième ouragan le plus intense jamais enregistré aux États-Unis. Les vents de pointe d'Andrew dans le sud de la Floride n'ont pas été mesurés directement en raison de la destruction des instruments de mesure. Une station automatisée à Fowey Rocks a signalé des vents soutenus de 142 mph avec des rafales à 169 mph (mesurés à 144 pieds au-dessus du sol), et des valeurs plus élevées peuvent s'être produites après que la station a été endommagée et a cessé de signaler. Le National Hurricane Center a enregistré une rafale maximale de 164 mph (mesurée à 130 pieds au-dessus du sol), tandis qu'une rafale de 177 mph a été mesurée dans une maison privée. De plus, Berwick, LA a signalé des vents soutenus de 96 mph avec des rafales à 120 mph.

Andrew a produit une onde de tempête de 17 pieds près du point d'atterrissage en Floride, tandis que des marées de tempête d'au moins 8 pieds ont inondé des parties de la côte de la Louisiane. Andrew a également produit une tornade meurtrière dans le sud-est de la Louisiane.

Andrew est responsable de 23 décès aux États-Unis et de trois autres aux Bahamas. L'ouragan a causé 26,5 milliards de dollars de dégâts aux États-Unis, dont 1 milliard de dollars en Louisiane et le reste dans le sud de la Floride. La grande majorité des dommages en Floride étaient dus aux vents. Les dommages aux Bahamas ont été estimés à 250 millions de dollars.

D'autres images d'Andrew sont disponibles sur le site Web du laboratoire Goddard de la NASA.

Tempête tropicale Alberto 1994
Alberto a été détecté pour la première fois comme une onde tropicale qui s'est déplacée au large des côtes africaines le 18 juin. La vague s'est déplacée dans les Caraïbes occidentales fin juin et s'est transformée en une dépression tropicale près de la pointe ouest de Cuba le 30 juin. Le cyclone s'est déplacé vers le nord-ouest jusqu'au 1er juillet pour devenir une tempête tropicale, puis il s'est tourné vers le nord. Ce mouvement s'est poursuivi jusqu'à ce que le cyclone touche terre dans l'ouest de la Floride le 4 avril. Alberto s'est ensuite déplacé vers le nord-nord-est dans l'ouest de la Géorgie, où il a effectué une boucle les 5 et 6. Le cyclone s'est finalement dissipé sur le centre de l'Alabama le 7 juillet.

Les vents et les marées d'Alberto n'ont causé que des dommages mineurs sur la côte, mais les pluies excessives qui sont tombées en Géorgie, en Alabama et dans l'ouest de la Floride étaient une autre histoire. Les quantités ont dépassé 10 pouces dans de nombreux endroits, le maximum étant le total de tempête de 27,61 pouces à Americus, GA (y compris 21 pouces en 24 heures). De graves inondations se sont produites sur de grandes parties du sud de la Géorgie, de l'ouest de l'Alabama et de l'ouest de la Floride. Les inondations ont fait 30 morts et 500 millions de dollars de dégâts.

Plus d'informations sur les inondations d'Alberto sont disponibles sur le site Web du National Climatic Data Center.

Ouragan Opale 1995
Opal a été détectée pour la première fois comme une vague tropicale se déplaçant au large de la côte africaine le 11 septembre. La vague s'est déplacée vers l'ouest à travers l'Atlantique et les Caraïbes et a fusionné avec une large zone de basse pression sur les Caraïbes occidentales le 23 septembre. Le système combiné s'est ensuite développé en une zone tropicale dépression près de la côte est de la péninsule du Yucatan le 27 septembre. La dépression a dérivé lentement vers le nord, devenant la tempête tropicale Opal lorsqu'elle a atteint la côte nord du Yucatan le 30. Opal s'est ensuite lentement déplacé vers l'ouest dans la baie de Campeche, où il est devenu un ouragan le 2 octobre. Un virage progressif nord-nord-est a commencé plus tard le 2, avec une accélération les 3 et 4. Opal a continué à se renforcer et une période de renforcement rapide à la fin du 3 et au début du 4 en a fait un ouragan de catégorie 4. L'affaiblissement a suivi et Opal était un ouragan de catégorie 3 lorsqu'il a touché terre près de Pensacola Beach, en Floride, tard le 4. Opal a continué rapidement vers le nord-nord-est et est devenu extratropical sur la vallée de l'Ohio le 5. Le cyclone a été observé pour la dernière fois dans l'est des Grands Lacs le 6 octobre.

Hurlbert Field, en Floride, a signalé des vents soutenus de 84 mph avec une rafale maximale de 144 mph, et des rafales à 70 mph se sont produites aussi loin à l'intérieur des terres que le nord-ouest de la Géorgie. Cependant, le principal impact d'Opal était l'onde de tempête. Une combinaison d'ondes de tempête et de vagues déferlantes a inondé des parties de la côte ouest de l'enclave de Floride à une profondeur de 10 à 20 pieds.La montée subite était responsable de la majeure partie des 3 milliards de dollars de dommages attribués à Opal aux États-Unis.

Opal était responsable de 9 décès aux États-Unis, dont 8 par chute d'arbres et un par tornade. Opal était responsable de 50 décès au Mexique et au Guatemala en raison d'inondations causées par de fortes pluies.

Ouragan Mitch 1998
Ce puissant ouragan a commencé à se développer sur le sud-ouest de la mer des Caraïbes le 22 octobre. Il a dérivé vers l'ouest et est devenu une tempête tropicale plus tard dans la journée, puis a tourné vers le nord et est devenu un ouragan le 24. Mitch a ensuite tourné à nouveau vers l'ouest et s'est rapidement renforcé, devenant un ouragan de catégorie 5 avec une pression centrale de 905 mb le 26. Après avoir traversé l'île Swan le 27, un Mitch affaibli s'est déplacé lentement vers le sud près des îles côtières du Honduras. Il a touché terre le nord du Honduras le 29 en tant qu'ouragan de catégorie 1. Mitch s'est progressivement tourné vers l'ouest après avoir touché terre, et le centre de surface s'est dissipé près de la frontière Guatemala-Honduras le 1er novembre.

La circulation résiduelle en altitude a atteint la baie de Campeche le 2 novembre et a recommencé à se développer. Le Mitch renaissant est devenu une tempête tropicale le 3 novembre, puis s'est déplacé vers le nord-est à travers la péninsule du Yucatan le 4 novembre. Mitch a traversé le sud de la Floride sous forme de tempête tropicale le 5, puis est devenu extratropical plus tard dans la journée. Le cyclone extratropical est resté fort alors qu'il traversait l'Atlantique, affectant finalement les îles britanniques et l'Islande les 9 et 10.

Mitch a ravagé les îles au large du Honduras avec des vents violents, des mers et des ondes de tempête. Cependant, l'impact le plus important a été de fortes pluies généralisées et de graves inondations au Honduras, au Nicaragua, au Guatemala et au Salvador. Mitch a causé environ 9 000 décès en Amérique centrale et 9 000 autres disparus. Trente et une personnes sont mortes lorsque la goélette Fantôme a coulé alors qu'il affrontait les vents violents et la mer associés à l'ouragan. Deux personnes sont mortes dans les Florida Keys lorsqu'un bateau de pêche a chaviré. Mitch a causé d'énormes dommages aux biens, aux infrastructures et aux cultures en Amérique centrale, ainsi que 40 millions de dollars de dommages supplémentaires en Floride.

Ouragan Floyd 1999
Floyd a d'abord été détecté comme une onde tropicale qui s'est déplacée au large des côtes africaines le 2 septembre. Le système s'est transformé en une dépression tropicale au-dessus de l'Atlantique tropical le 7 septembre. Se déplaçant régulièrement vers l'ouest-nord-ouest, le système est devenu une tempête tropicale le lendemain et un l'ouragan du 10. Un virage vers le nord-ouest tard le 10 a été suivi d'un virage vers l'ouest le 12, le deuxième virage marquant le moment où Floyd a commencé à se renforcer sérieusement. Il est devenu un ouragan de catégorie 4 le 13 septembre à l'approche du centre des îles Bahama. Un virage ouest-nord-ouest tard le 13 a pris le centre à travers le nord-est des Bahamas. Cela a été suivi d'un virage progressif vers le nord-nord-est, qui a amené le centre vers la côte de la Caroline du Nord près du cap Fear le 16 septembre en tant qu'ouragan de catégorie 2. Floyd a continué vers le nord-nord-est le long de la côte du centre de l'Atlantique jusqu'en Nouvelle-Angleterre, où la tempête est devenue extratropicale le 17. Les restes de Floyd ont fusionné avec une grande dépression non tropicale le 19 septembre.

Alors que des rafales de vent de 120 mph et des ondes de tempête de 9 à 10 pieds ont été signalées sur la côte de la Caroline du Nord, on se souviendra surtout de Floyd aux États-Unis pour ses précipitations. La combinaison de Floyd et d'un système frontal sur l'est des États-Unis a produit des précipitations étendues de plus de 10 pouces de la Caroline du Nord vers le nord-est, avec des quantités atteignant 19,06 pouces à Wilmington, Caroline du Nord et 13,70 pouces à Brewster, New York. Ces pluies, aidées par les pluies de la tempête tropicale Dennis deux semaines plus tôt, ont provoqué de graves inondations généralisées qui ont causé la majorité des 3 à 6 milliards de dollars de dommages causés par Floyd. Ces inondations étaient également responsables de 50 des 56 décès causés par Floyd aux États-Unis. Floyd a également causé des dommages aux Bahamas, avec un décès signalé.

Des informations sur les précipitations et les inondations de Floyd sont disponibles auprès du Centre national de données climatiques de la NOAA.

D'autres images de Floyd sont disponibles sur le site Web du laboratoire Goddard de la NASA.

Ouragan Keith 2000
Keith a commencé à se développer le 28 septembre lorsqu'une dépression tropicale s'est formée sur le nord-ouest de la mer des Caraïbes. Le cyclone s'est lentement déplacé vers le nord-ouest le 29 en devenant une tempête tropicale, puis il s'est rapidement intensifié en ouragan de catégorie 4 le 30 tout en dérivant vers l'ouest en direction de la côte du Belize. Keith a calé avec le mur de l'œil au-dessus des îles au large du Belize le 1er octobre, et ce n'est que le 3 que le centre a touché terre au Belize. Keith s'est affaibli pendant ce temps et était une tempête tropicale à l'atterrissage. Il s'est déplacé vers l'ouest-nord-ouest sur la péninsule du Yucatan et s'est encore affaibli en une dépression le 4.

Keith a émergé dans la baie de Campeche tard dans la journée et a rapidement retrouvé la force de la tempête tropicale. Il est redevenu un ouragan le 5 avant de toucher terre juste au nord de Tampico, au Mexique, en tant qu'ouragan de catégorie 1. Le cyclone s'est dissipé sur le nord-est du Mexique le lendemain.

Keith était responsable de 24 décès - 12 au Nicaragua, 5 au Belize, 6 au Honduras et 1 au Mexique. Les décès au Belize se sont produits lorsque deux catamarans se sont détachés pendant la tempête, tandis que 5 des décès au Honduras sont survenus lorsqu'un avion a disparu près de l'île de Roatan. Les dommages aux biens, à l'agriculture et au tourisme au Belize ont été estimés à 225 millions de dollars.

Tempête tropicale Allison 2001
La carrière longue et complexe d'Allison a commencé le 5 juin alors qu'une zone de temps perturbé sur le nord-ouest du golfe du Mexique s'est transformée en une tempête tropicale. La tempête a touché terre près de Freeport, au Texas, plus tard dans la journée. Allison s'est affaibli en dépression le 6, tout en dérivant vers le nord, puis il a effectué une boucle lente sur le sud-est du Texas du 7 au 9. Le cyclone s'est déplacé dans le golfe du Mexique le 10 et a acquis des caractéristiques subtropicales. Il s'est ensuite déplacé vers l'est-nord-est sur le sud-est de la Louisiane le 11, où il s'est réintensifié en une tempête subtropicale. Allison est revenu à une dépression subtropicale le 12 tout en continuant vers l'est-nord-est, et ce mouvement l'a amené au sud-est de la Caroline du Nord le 14 où il a de nouveau calé. Le cyclone a dérivé vers le nord puis vers le nord-est sur les terres les 15 et 16. Cela a été suivi d'un mouvement plus rapide vers le nord-est le 17 lorsque le centre a émergé dans l'Atlantique. Allison a retrouvé la force d'une tempête subtropicale plus tard dans la journée avant de devenir extratropicale le 18 au sud-est de Cape Cod. Le système s'est dissipé au sud-est de la Nouvelle-Écosse le lendemain.

Allison a apporté des vents de tempête tropicale et des marées supérieures à la normale sur certaines parties des côtes du Texas et de la Louisiane. Cependant, le plus grand héritage du cyclone a été les fortes pluies généralisées et les inondations qui en ont résulté tout au long de la trajectoire du cyclone (figure). Houston, au Texas, a été la zone la plus touchée, car le port de Houston a signalé 36,99 pouces et plusieurs autres emplacements ont signalé plus de 30 pouces (figure). La tempête a également engendré 23 tornades. Allison était responsable de 41 morts et d'au moins 5 milliards de dollars de dégâts aux États-Unis, ce qui en fait la tempête tropicale américaine la plus meurtrière et la plus coûteuse jamais enregistrée.


L'ouragan Iris 2001
L'iris est d'abord devenu une dépression tropicale juste à l'est des Petites Antilles le 4 octobre. La dépression s'est déplacée vers l'ouest-nord-ouest dans les Caraïbes orientales où elle est devenue une tempête tropicale le 5 et un ouragan le 6. Iris a ensuite tourné vers l'ouest, passant juste au sud de la Jamaïque le 7. La tempête s'est ensuite rapidement déplacée vers l'ouest-sud-ouest en direction de la côte du Belize et est devenue un ouragan de catégorie 4, petit mais puissant, le 8 (figure). L'iris a touché terre au-dessus du sud du Belize tôt le 9 avec une intensité de catégorie 4, puis s'est rapidement affaibli après avoir touché terre pour se dissiper plus tard dans la journée.

Les vents et les ondes de tempête d'Iris ont causé de graves dommages sur certaines parties de la côte sud du Belize. La tempête a fait 31 morts, dont 20 au Belize, 8 au Guatemala et 3 en République dominicaine. Les décès au Belize sont survenus lorsque le M/V Wave Dancer a chaviré dans le port, tuant 20 des 28 personnes à bord.


Ouragan Isabel 2003
Une vague tropicale bien organisée mais se déplaçant lentement qui a quitté la côte africaine le 1er septembre s'est transformée en tempête tropicale Isabel le matin du 6 septembre. Isabel est devenu un ouragan le 7 septembre et s'est rapidement intensifié à la force d'un ouragan de catégorie 4 le soir du 8 alors que l'œil était situé à plus de 1100 milles à l'est des îles Sous-le-Vent. Cet impressionnant ouragan a atteint la force de catégorie 5 le 11 septembre, faisant d'Isabel l'ouragan le plus puissant du bassin atlantique depuis Mitch en octobre 1998. Le cyclone s'est dirigé vers le nord-ouest autour de la périphérie ouest de la dorsale atlantique à partir du 15. Isabel a commencé à s'affaiblir le 15 alors que les conditions en altitude devenaient plus hostiles, et il est tombé en dessous de la force d'un ouragan majeur pour la première fois en huit jours le 16.

Bien qu'affaiblissant, le champ éolien d'Isabel a continué de s'étendre alors que des avertissements d'ouragan ont été émis pour la plupart des côtes de la Caroline du Nord et de la Virginie, y compris la baie de Chesapeake. Le grand œil d'Isabel a poussé à terre juste après l'heure de midi le 18 septembre près de Drum Inlet le long des Outer Banks de Caroline du Nord. Isabel a été le pire ouragan à affecter la région de la baie de Chesapeake depuis 1933. Les valeurs des ondes de tempête de plus de 8 pieds de rivières en crue qui se sont jetées dans la baie à travers la Virginie, le Maryland, le Delaware et Washington, DC Isabel ont apporté des rafales de force de tempête tropicale aussi loin au nord que État de New York alors qu'il se déplaçait à l'intérieur des terres. L'ouragan le plus intense de la saison 2003 a directement fait 17 morts et plus de 3 milliards de dollars* de dégâts. Le grand champ éolien a renversé des arbres et coupé l'électricité à plus de quatre millions de clients.

Ouragan Charley 2004
Charley est né d'une onde tropicale, se transformant en une dépression tropicale le 9 août à environ 115 miles au sud-sud-est de la Barbade. La dépression s'est renforcée dans un environnement à faible cisaillement pour devenir une tempête tropicale tôt le lendemain dans les Caraïbes orientales, et est devenue un ouragan le 11 près de la Jamaïque. Le centre de Charley est passé à environ 40 milles au sud-ouest de la côte sud-ouest de la Jamaïque, puis à environ 15 milles au nord-est de Grand Cayman lorsque l'ouragan a atteint la force de catégorie 2 le 12. Charley s'est tourné vers le nord-nord-ouest et a continué à se renforcer, touchant terre dans l'ouest de Cuba en tant qu'ouragan de catégorie 3 avec une vitesse de 120 mph. vents maximaux. Charley s'est affaibli juste après son passage sur l'ouest de Cuba, ses vents maximaux ont diminué à environ 110 mph. au moment où le centre a atteint Dry Tortugas vers 8 heures du matin le 13.

Charley a ensuite subi l'influence d'un creux de la moyenne troposphère inhabituellement fort qui était tombé du centre-est des États-Unis dans l'est du golfe du Mexique. L'ouragan a tourné vers le nord-nord-est et s'est accéléré vers la côte sud-ouest de la Floride alors qu'il commençait à s'intensifier rapidement. À 10 heures du matin, les vents maximaux étaient passés à près de 125 mi/h, et trois heures plus tard, ils étaient passés à 145 mi/h. - force de catégorie 4. Charley a touché terre avec des vents maximaux de près de 150 mph. sur la côte sud-ouest de la Floride juste au nord de l'île de Captiva vers 15h45. Une heure plus tard, l'œil de Charley passa sur Punta Gorda. L'ouragan a ensuite traversé le centre de la Floride, passant près de Kissimmee et d'Orlando. Charley était encore d'intensité ouragan vers minuit lorsque son centre a dégagé la côte nord-est de la Floride près de Daytona Beach. Après s'être déplacé dans l'Atlantique, Charley a de nouveau débarqué près du cap Romain, en Caroline du Sud, vers midi le 14 en tant qu'ouragan de catégorie 1. Le centre s'est ensuite déplacé juste au large avant de toucher terre à North Myrtle Beach. Charley s'est rapidement affaibli en une tempête tropicale sur le sud-est de la Caroline du Nord et est devenu extratropical le 15 alors qu'il revenait au-dessus de l'eau près de Virginia Beach.

Bien que féroce, Charley était un très petit ouragan à son atterrissage en Floride, avec ses vents maximums et son onde de tempête situés à seulement environ 6-7 miles du centre. Cela a permis de minimiser l'étendue et l'amplitude de l'onde de tempête, qui n'a probablement pas dépassé 7 pieds. Cependant, les vents violents de l'ouragan ont dévasté Punta Gorda et Port Charlotte voisin. Les quantités de pluie étaient généralement modestes, moins de 8 pouces. Charley a également produit 16 tornades en Floride, en Caroline du Nord et en Virginie. Le total des dégâts aux États-Unis est estimé à près de 15 milliards de dollars, faisant de Charley le deuxième ouragan le plus coûteux de l'histoire des États-Unis. Les pertes ont été remarquablement faibles, étant donné la force de l'ouragan et les destructions qui en ont résulté. Charley était directement responsable de dix décès aux États-Unis. Il y a également eu quatre décès à Cuba et un en Jamaïque.

Ouragan Frances 2004
Frances s'est développée à partir d'une onde tropicale, devenant une dépression tropicale le 25 août à plusieurs centaines de kilomètres à l'ouest-sud-ouest des îles du Cap-Vert, une tempête tropicale plus tard dans la journée et un ouragan le lendemain. Frances s'est déplacée généralement vers l'ouest-nord-ouest pendant les jours suivants, passant au nord des îles Sous-le-Vent le 31 et juste au nord des îles Turques et Caïques le 2 . Pendant ce temps, les vents de pointe de Frances ont atteint 145 mph. (catégorie 4) à deux reprises alors que l'ouragan a subi une série de cycles concentriques de la paroi oculaire. Le cisaillement du vent d'ouest a ensuite fait que Frances est devenu un ouragan de catégorie 2 au moment où il est passé sur le nord-ouest des Bahamas le 4 . Frances a touché terre près de Stuart, en Floride, juste après minuit le 5 avec 105 mph. (catégorie 2) vents maximaux. Frances s'est progressivement affaibli alors qu'il traversait lentement la péninsule de Floride et est devenu une tempête tropicale juste avant d'émerger dans le nord-est du golfe du Mexique au début du 6 septembre. Frances a touché terre pour la dernière fois dans la région de Big Bend en Floride cet après-midi-là sous forme de tempête tropicale. Frances s'est affaibli sur le sud-est des États-Unis et est devenu extratropical sur la Virginie-Occidentale le 9 .

Frances a produit une onde de tempête de près de 6 pieds à son atterrissage sur la côte est de la Floride et a provoqué de fortes pluies généralisées et des inondations d'eau douce associées sur une grande partie de l'est des États-Unis, avec une précipitation maximale signalée de 18,07 pouces à Linville Falls, en Caroline du Nord. Frances a également été associée à une épidémie de plus de 100 tornades dans les États du sud-est et du centre de l'Atlantique. Huit morts ont résulté des forces de la tempête - sept aux États-Unis et un aux Bahamas. Les dommages américains sont estimés à près de 8,9 milliards de dollars, dont plus de 90 % se sont produits en Floride.

Ouragan Ivan 2004
Ivan s'est développé à partir d'une grande onde tropicale qui a traversé la côte ouest de l'Afrique le 31 août et a engendré une dépression tropicale deux jours plus tard. La dépression a atteint la force d'une tempête le 3 septembre (l'une des seules douzaines enregistrées à le faire au sud de 10EN) et a continué à se renforcer. Le 5, Ivan était devenu un ouragan à environ 1 150 milles à l'est des îles du Vent au sud. Dix-huit heures plus tard, Ivan est devenu la tempête la plus au sud à atteindre le statut d'ouragan majeur, à 10,2 EN. Ivan était un ouragan de catégorie 3 lorsque le centre est passé à environ 7 miles au sud de Grenade, un chemin qui a pris le mur de l'œil nord d'Ivan directement au-dessus de l'île. Dans les Caraïbes, Ivan est devenu un ouragan de catégorie 5, avec des vents de 160 mph, le 9 alors qu'il se trouvait au sud de la République dominicaine, et à deux reprises la pression minimale est tombée à 910 mb. Le centre d'Ivan est passé à environ 20 miles de la Jamaïque le 11 et à une distance similaire de Grand Cayman le 12, Grand Cayman connaissant probablement des vents soutenus de force de catégorie 4. Ivan a ensuite tourné vers le nord-ouest et a traversé le canal du Yucatan le 14, apportant des conditions d'ouragan à l'extrême ouest de Cuba. Ivan s'est déplacé à travers le centre-est du golfe du Mexique, touchant terre comme un ouragan majeur avec des vents soutenus de près de 120 mph. sur le 16 juste à l'ouest de Gulf Shores, Alabama.

Ivan s'est affaibli alors qu'il se déplaçait vers l'intérieur des terres, produisant plus de 100 tornades et de fortes pluies dans une grande partie du sud-est des États-Unis, avant de fusionner avec un système frontal sur la péninsule de Delmarva le 18. Alors que ce serait normalement la fin de l'histoire, la dépression extratropicale d'Ivan s'est séparée du système frontal et a dérivé vers le sud dans l'Atlantique ouest pendant plusieurs jours, a traversé le sud de la Floride et est rentrée dans le golfe du Mexique le 21. La dépression a retrouvé ses caractéristiques tropicales, devenant une tempête tropicale pour la deuxième fois le 22 dans le centre du golfe. Ivan s'est affaibli avant qu'il ne touche le sud-ouest de la Louisiane en tant que dépression tropicale le 24.

L'onde de tempête d'Ivan a complètement submergé l'île de Grand Cayman, où environ 95% des bâtiments ont été endommagés ou détruits. Des surtensions de 10 à 15 pieds se sont produites le long de la côte du golfe lors du premier atterrissage d'Ivan aux États-Unis. Les quantités maximales de précipitations dans les Caraïbes et aux États-Unis étaient généralement de 10 à 15 pouces. Le nombre de morts d'Ivan s'élève à 92 - 39 à Grenade, 25 aux États-Unis, 17 en Jamaïque, 4 en République dominicaine, 3 au Venezuela, 2 aux îles Caïmans et 1 chacun à Tobago et à la Barbade. Les dommages aux États-Unis sont estimés à près de 14,2 milliards de dollars, le troisième plus grand total jamais enregistré.

Ouragan Jeanne 2004
Jeanne s'est formée à partir d'une onde tropicale, devenant une dépression tropicale le 13 septembre près des îles Sous-le-Vent, et se renforçant en tempête tropicale le lendemain. Se déplaçant vers l'ouest-nord-ouest, Jeanne a frappé Porto Rico le 15 avec 70 mph. vents puis s'est renforcé en ouragan juste avant de toucher terre en République dominicaine. Jeanne a passé près de 36 heures sur le terrain accidenté d'Hispaniola, générant des pluies torrentielles avant de déboucher dans l'Atlantique au nord de l'île. Les courants de direction dans l'Atlantique Ouest étaient faibles et Jeanne s'est déplacée lentement à travers et au nord du sud-est des Bahamas au cours des cinq jours suivants tandis qu'elle retrouvait progressivement la force qu'elle avait perdue au-dessus d'Hispaniola. Le 23, une haute pression s'était installée sur le nord-est des États-Unis et l'ouest de l'Atlantique, obligeant Jeanne à virer vers l'ouest. Jeanne s'est renforcée et est devenue un ouragan majeur le 25 alors que le centre se déplaçait sur Abaco puis sur l'île de Grand Bahama. Tôt le 26, le centre de l'œil large de 60 milles de Jeanne traversa la côte de Floride près de Stuart, pratiquement à l'endroit même où Frances avait débarqué trois semaines plus tôt. Les vents maximaux au moment de l'atterrissage sont estimés à près de 120 mph.

Jeanne s'est affaiblie alors qu'elle traversait le centre de la Floride, devenant une tempête tropicale dans l'après-midi du 26 près de Tampa, puis s'étant affaiblie en dépression un jour plus tard sur le centre de la Géorgie. La dépression était toujours accompagnée de fortes pluies lorsqu'elle s'est déplacée sur les Carolines, la Virginie et la péninsule de Delmarva les 28 et 29 avant de devenir extratropicale.

Jeanne a produit des accumulations de pluie extrêmes à Porto Rico et à Hispaniola, avec près de 24 pouces signalés à Vieques. Les pluies du cyclone ont entraîné des inondations historiques à Porto Rico, ainsi que des crues soudaines et des coulées de boue mortelles en Haïti, où plus de 3 000 personnes ont perdu la vie et environ 200 000 se sont retrouvées sans abri.Trois décès sont survenus en Floride et un à Porto Rico, en Caroline du Sud et en Virginie. Aux États-Unis, les dommages sont estimés à près de 6,9 ​​milliards de dollars.

L'ouragan Dennis 2005
Dennis s'est formé à partir d'une vague tropicale qui s'est déplacée vers l'ouest à travers la côte africaine le 29 juin. Une dépression tropicale s'est développée à partir de la vague du 4 juillet près du sud des îles du Vent. Le cyclone s'est déplacé vers l'ouest-nord-ouest à travers la mer des Caraïbes orientale et centrale, est devenu une tempête tropicale le 5 juillet et s'est renforcé en ouragan tôt le 6 juillet à environ 245 milles à l'est-sud-est de la Jamaïque. Dennis s'est intensifié au cours des deux jours suivants, devenant un ouragan majeur le 7 juillet et un ouragan de catégorie 4 avec des vents de 150 mph le lendemain juste au sud du centre de Cuba. Dennis a traversé Cabo Cruz, Cuba tôt le 8 juillet avec des vents de 135 mph, puis a touché terre le long de la côte centre-sud de Cuba cet après-midi près de Cienfuegos avec des vents de 145 mph. Après avoir touché terre, Dennis est passé près de La Havane et s'est affaibli en ouragan de catégorie 1 avant d'émerger au-dessus du sud-est du golfe du Mexique tôt le 9 juillet. du Mexique, il s'est affaibli à la force de la catégorie 3 avant de toucher terre au-dessus de l'ouest de la Floride près de Navarre Beach tard dans la journée. Dennis a dégénéré en une zone de basse pression sur les vallées du Tennessee et de l'Ohio, et il a finalement été absorbé par une dépression extratropicale sur le sud-est du Canada le 18 juillet.

Dennis a apporté des conditions d'ouragan dans de nombreuses régions de Cuba. Cabo Cruz a signalé des vents soutenus de 133 mph avec une rafale à 148 mph à 0200 UTC le 8 juillet, avec une pression minimale de 956 mb à 0240 UTC juste avant que l'œil ne passe au-dessus de la station. L'anémomètre a été détruit et il est possible que des vents plus extrêmes se soient produits. Dennis a également causé des conditions d'ouragan dans l'ouest de la Floride. Une tour instrumentée gérée par le Florida Coastal Monitoring Program (FCMP) à Navarre a mesuré des vents moyens d'une minute (altitude de 5 m) de 99 mph et une rafale à 121 mph à 1921 UTC le 10 juillet.

Des précipitations totales de tempête de plus de 23 pouces se sont produites à Cuba et à la Jamaïque. De fortes pluies se sont également produites sur une grande partie de la Floride et se sont étendues bien à l'intérieur des terres sur des parties du sud-est des États-Unis avec une quantité maximale de 12,80 pouces près de Camden, en Alabama. Dix tornades ont été signalées en association avec Dennis aux États-Unis.

Dennis a causé 42 décès - 22 en Haïti, 16 à Cuba, 3 aux États-Unis et 1 en Jamaïque. L'ouragan a causé des dégâts considérables dans le centre et l'est de Cuba ainsi que dans l'ouest de la Floride, notamment des pannes généralisées de services publics et de communications. Des dommages considérables liés aux ondes de tempête se sont également produits près de St. Marks, en Floride, bien à l'est du lieu d'atterrissage. Les dommages associés à Dennis aux États-Unis sont estimés à 2,23 milliards de dollars. Les dommages en Jamaïque sont estimés à 1,9 milliard de dollars jamaïcains* (environ 31,7 millions de dollars américains).

Le National Hurricane Center maintient également le rapport officiel sur les cyclones tropicaux pour l'ouragan Dennis (PDF).

Ouragan Katrina 2005
Katrina a été l'un des ouragans les plus dévastateurs de l'histoire des États-Unis. C'est l'ouragan le plus meurtrier à frapper les États-Unis depuis l'ouragan Palm Beach-Lake Okeechobee de septembre 1928. Il a causé des dommages catastrophiques - estimés à 75 milliards de dollars dans la région de la Nouvelle-Orléans et le long de la côte du Mississippi - et est l'ouragan américain le plus coûteux jamais enregistré. .

Cet horrible cyclone tropical s'est formé à partir de la combinaison d'une onde tropicale, d'un creux de niveau supérieur et des vestiges de niveau intermédiaire de la dépression tropicale Dix. Une dépression tropicale s'est formée le 23 août à environ 200 miles au sud-est de Nassau aux Bahamas. Se déplaçant vers le nord-ouest, elle est devenue la tempête tropicale Katrina le lendemain à environ 75 milles à l'est-sud-est de Nassau. La tempête a traversé le nord-ouest des Bahamas les 24 et 25 août, puis s'est dirigée vers l'ouest en direction du sud de la Floride. Katrina est devenue un ouragan juste avant de toucher terre près de la limite du comté de Miami-Dade/Broward dans la soirée du 25 août. L'ouragan s'est déplacé vers le sud-ouest à travers le sud de la Floride jusqu'à l'est du golfe du Mexique le 26 août. Katrina s'est ensuite considérablement renforcée, atteignant l'intensité de la catégorie 5. le 28 août. Plus tard dans la journée, les vents maximums soutenus ont atteint 175 mph avec une pression centrale mesurée par avion de 902 mb alors qu'ils étaient centrés à environ 195 miles au sud-est de l'embouchure du fleuve Mississippi. Katrina s'est tournée vers le nord-ouest, puis vers le nord, le centre ayant touché terre près de Buras, en Louisiane, à 11 h 10 UTC le 29 août avec des vents maximaux estimés à 125 mph (catégorie 3). Continuant vers le nord, l'ouragan a touché terre pour la deuxième fois près de la frontière Louisiane/Mississippi à 1445 UTC avec des vents maximaux estimés à 120 mph (Catégorie 3). L'affaiblissement s'est produit lorsque Katrina s'est déplacée vers le nord-nord-est par voie terrestre, mais il s'agissait toujours d'un ouragan près de Laurel, Mississippi. Le cyclone s'est affaibli en une dépression tropicale sur la vallée du Tennessee le 30 août. Katrina est devenue une dépression extratropicale le 31 août et a été absorbée par une zone frontale plus tard dans la journée sur l'est des Grands Lacs.

Katrina a apporté des conditions d'ouragan au sud-est de la Louisiane, au sud du Mississippi et au sud-ouest de l'Alabama. La station Coastal Marine Automated Network (C-MAN) de Grand Isle, en Louisiane, a signalé des vents moyens de 87 mph sur 10 minutes à 0820 UTC le 29 août avec une rafale à 114 mph. Des vents plus forts se sont probablement produits là-bas et ailleurs, car de nombreuses stations ont été détruites, ont perdu de l'électricité ou des communications pendant la tempête. Des inondations par ondes de tempête de 25 à 28 pieds au-dessus du niveau de la marée normale se sont produites le long de certaines parties de la côte du Mississippi, avec des inondations par ondes de tempête de 10 à 20 pieds au-dessus du niveau de la marée normale le long de la côte sud-est de la Louisiane. Des conditions d'ouragan se sont également produites sur le sud de la Floride et les Dry Tortugas. Le National Hurricane Center a signalé des vents soutenus de 69 mph à 0115 UTC le 26 août avec une rafale à 87 mph. De plus, des conditions de tempête tropicale se sont produites le long de la côte nord du golfe jusqu'à la côte ouest de l'enclave de Floride, ainsi que dans les Keys de Floride. Katrina a causé 10 à 14 pouces de pluie sur le sud de la Floride et 8 à 12 pouces de pluie le long de sa trajectoire à l'intérieur des terres depuis la côte nord du golfe. Trente-trois tornades ont été signalées à la suite de la tempête.

Katrina est responsable d'environ 1200 décès signalés, dont environ 1000 en Louisiane et 200 au Mississippi. Sept décès supplémentaires sont survenus dans le sud de la Floride. Katrina a causé des dommages catastrophiques dans le sud-est de la Louisiane et le sud du Mississippi. Une onde de tempête le long de la côte du Mississippi a causé la destruction totale de nombreuses structures, les dommages causés par la surtension s'étendant sur plusieurs kilomètres à l'intérieur des terres. Des dommages similaires se sont produits dans des parties du sud-est de la Louisiane, au sud-est de la Nouvelle-Orléans. La surtension a dépassé et franchi les digues de la région métropolitaine de la Nouvelle-Orléans, entraînant l'inondation d'une grande partie de la ville et de sa banlieue est. Les dommages causés par le vent de Katrina se sont étendus bien à l'intérieur des terres jusqu'au nord du Mississippi et de l'Alabama. L'ouragan a également causé des dommages causés par le vent et l'eau dans les comtés de Miami-Dade et de Broward.

Le Centre national des ouragans tient également à jour le rapport officiel sur les cyclones tropicaux pour l'ouragan Katrina (PDF).

Ouragan Rita 2005
Rita, le troisième ouragan de catégorie 5 de la saison, était un ouragan destructeur et mortel qui a dévasté des parties du sud-est du Texas et du sud-ouest de la Louisiane et a considérablement touché les Florida Keys.

Une vague tropicale et les vestiges d'un ancien front se sont combinés pour produire une zone de temps perturbé le 16 septembre. Ce système est devenu une dépression juste à l'est des îles Turques et Caïques à la fin du 17 septembre, qui s'est déplacée vers l'ouest et est devenue une tempête tropicale l'après-midi suivant. Les vents maximaux ont atteint 70 mph lorsque Rita a traversé le centre des Bahamas le 19 septembre. Alors que la tempête ne s'est pas renforcée la nuit suivante, une intensification rapide a commencé le 20 septembre alors qu'elle traversait le détroit de Floride. Rita est devenue un ouragan ce jour-là et a atteint une intensité de catégorie 2 alors que le centre passait à environ 50 miles au sud de Key West, en Floride.

Après être entrée dans le golfe du Mexique, Rita est passée de la catégorie 2 à la catégorie 5 en 24 heures environ. Les vents maximums soutenus ont atteint 165 mph tard le 21 septembre et l'ouragan a atteint une intensité maximale de 180 mph tôt le 22 septembre. Sabine Pass et Johnson's Bayou. À cette époque, les vents maximums soutenus étaient de 115 mph (catégorie 3). L'affaiblissement s'est poursuivi après l'atterrissage, mais Rita est restée une tempête tropicale jusqu'à ce qu'elle atteigne le nord-ouest de la Louisiane à la fin du 24 septembre. Le cyclone a ensuite tourné vers le nord-est et a fusionné avec un système frontal deux jours plus tard. Rita a apporté des conditions d'ouragan au sud-ouest de la Louisiane et au sud-est du Texas. Une tour instrumentée du FCMP à Port Arthur a signalé des vents moyens d'une minute de 94 mph à 0826 UTC le 24 septembre, ainsi qu'une rafale de 116 mph. La station C-MAN de Sea Rim State Park, au Texas, a signalé des vents moyens de 82 mph en 2 minutes à 0700 UTC le 24 septembre, ainsi qu'une rafale de pointe de 99 mph. L'ouragan a provoqué des inondations par ondes de tempête de 10 à 15 pieds au-dessus des niveaux de marée normaux le long de la côte sud-ouest de la Louisiane, a provoqué une augmentation notable de l'intérieur du lac Livingston, au Texas, et a inondé des parties de la région de la Nouvelle-Orléans précédemment inondées par Katrina. Des conditions de tempête tropicale se sont produites dans les Florida Keys, où la station C-MAN de Sand Key a signalé des vents moyens de 72 mph sur 10 minutes à 21 h 10 UTC le 20 septembre avec une rafale à 92 mph. La station est tombée en panne peu de temps après. Des inondations par ondes de tempête allant jusqu'à 5 pieds au-dessus des niveaux de marée normaux se sont produites dans les Keys.

Rita a produit des précipitations de 5 à 9 pouces sur de grandes parties de la Louisiane, du Mississippi et de l'est du Texas, avec des quantités isolées de 10 à 15 pouces. Le cyclone a engendré environ 90 tornades dans le sud des États-Unis.

Des inondations dévastatrices par des ondes de tempête et des dommages causés par le vent se sont produits dans le sud-ouest de la Louisiane et l'extrême sud-est du Texas, avec des dommages causés par les surtensions dans les Florida Keys. Rita était responsable de sept morts, et elle a causé des dommages estimés à 10 milliards de dollars aux États-Unis.

Le Centre national des ouragans tient également à jour le rapport officiel sur les cyclones tropicaux pour l'ouragan Rita (PDF).

Ouragan Wilma 2005
Le massif et puissant Wilma s'est formé à partir d'une vaste zone de conditions météorologiques perturbées qui s'est étendue sur une grande partie de la mer des Caraïbes au cours de la deuxième semaine d'octobre. Un système dépressionnaire de surface s'est progressivement défini près de la Jamaïque le 14 octobre, conduisant à la formation d'une dépression tropicale le 15 octobre à environ 220 milles à l'est-sud-est de Grand Cayman. Le cyclone s'est déplacé de manière erratique vers l'ouest et le sud pendant deux jours tout en se renforçant lentement en une tempête tropicale. Wilma est devenu un ouragan et a commencé un mouvement vers l'ouest-nord-ouest le 18 octobre. Plus tard dans la journée, Wilma a commencé à s'approfondir de manière explosive. La pression centrale minimale mesurée par l'avion a atteint 882 mb vers 0800 UTC le 19 octobre. Cette pression était accompagnée d'un œil de 2 à 4 milles de large. L'intensité maximale de Wilma est estimée à 185 mph quelques heures après la pression de 882 mb. Le 20 octobre, Wilma s'affaiblit légèrement et se dirigea vers le nord-ouest vers le nord-est de la péninsule du Yucatan. Tard le 21 octobre, l'ouragan lent a touché terre sur Cozumel, suivi d'un atterrissage tôt le lendemain sur le nord-est de la péninsule du Yucatan - tous deux avec une intensité de catégorie 4. Wilma s'est déplacé lentement et s'est affaibli sur le nord-est du Yucatan, émergeant au-dessus du golfe du Mexique tôt le 23 octobre en tant qu'ouragan de catégorie 2. Plus tard dans la journée, il s'est accéléré vers le nord-est en direction du sud de la Floride. L'ouragan s'est renforcé dans les eaux du Golfe et son centre a touché terre près du cap Romano vers 10 h 30 UTC le 24 octobre en tant qu'ouragan de catégorie 3. L'œil a traversé la péninsule de Floride en moins de cinq heures, pénétrant dans l'Atlantique juste au nord de Palm Beach en tant qu'ouragan de catégorie 2. Wilma s'est brièvement réintensifiée juste à l'est de la Floride, puis s'est affaiblie par la suite. L'ouragan s'est déplacé rapidement vers le nord-est sur l'Atlantique ouest et est devenu extratropical à environ 230 milles au sud-est d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, tard le 25 octobre. Les restes de Wilma ont été absorbés par une autre dépression tard le lendemain.

Wilma a apporté des conditions d'ouragan dans le nord-est de la péninsule du Yucatan et les îles adjacentes, ainsi que dans le sud de la Floride. Au Mexique, Cancun a signalé des vents moyens de 100 mph sur 10 minutes avec une rafale à 130 mph à 0000 UTC le 22 octobre, tandis que Cozumel a signalé une pression de 928,0 mb tard le 21 octobre. L'Isla Mujeres a signalé 62,05 pouces de pluie pendant le passage de l'ouragan. . En Floride, une station du South Florida Water Management District (SFWMD) dans le lac Okeechobee a signalé des vents moyens de 15 minutes de 92 mph avec une rafale à 112 mph à 1500 UTC le 24 octobre, tandis qu'une station SFWMD à proximité à Belle Glade a signalé une rafale à 117 mph. Dix tornades se sont produites en Floride à cause de Wilma.

Vingt-deux décès ont été directement attribués à Wilma : 12 en Haïti, 1 en Jamaïque, 4 au Mexique et 5 en Floride. L'ouragan a causé de graves dommages dans le nord-est du Yucatan, y compris Cancun et Cozumel, et des dommages étendus estimés à 16,8 milliards de dollars dans le sud de la Floride. Wilma a également provoqué d'importantes inondations dans l'ouest de Cuba.

La pression de 882 mb signalée à Wilma est la pression centrale la plus basse jamais enregistrée dans un ouragan de l'Atlantique, battant l'ancien record de 888 mb établi par l'ouragan Gilbert en septembre 1988. La pression centrale a chuté de 88 mb en 12 heures, ce qui bat le record de 48 mb en 12 heures détenu par l'ouragan Allen en août 1980.

Le Centre national des ouragans tient également à jour le rapport officiel sur les cyclones tropicaux pour l'ouragan Wilma (PDF).

Ouragan Ike 2008

Ike était un ouragan majeur du Cap-Vert qui a causé d'importants dégâts et de nombreux décès dans certaines parties des Caraïbes et le long des côtes du Texas et de la Louisiane. Il est né d'une onde tropicale bien définie qui s'est déplacée au large de la côte ouest de l'Afrique le 28 août, puis est devenue une dépression tropicale le 1er septembre à environ 775 milles à l'ouest des îles du Cap-Vert. La dépression s'est rapidement renforcée pour devenir une tempête tropicale plus tard dans la journée. Ike est devenu un ouragan le 3 septembre et Ike a atteint une intensité maximale estimée à 145 mph (catégorie 4) le 4 septembre, alors qu'il était situé à 550 milles au nord-est des îles Sous-le-Vent. Après s'être brièvement affaibli, Ike a retrouvé le statut de catégorie 4 juste avant de traverser les îles Turques et Caïques le 7 septembre. Ike a ensuite traversé l'île de Great Inagua dans le sud-est des Bahamas avec une force de catégorie 3.

Ike a tourné vers l'ouest et a touché terre le long de la côte nord-est de Cuba dans la province de Holguin tôt le 8 septembre avec des vents maximums soutenus estimés à près de 135 mph (catégorie 4). Ike a touché terre pour la deuxième fois à Cuba sur l'extrême sud-est de la province de Pinar del Rio le 9 septembre, avec des vents de 80 mph (catégorie 1). Il s'est déplacé dans le sud-est du golfe du Mexique plus tard dans la journée.

Ike a développé un grand champ de vent alors qu'il se déplaçait vers le nord-ouest à travers le golfe du Mexique au cours des 3 jours suivants, avec des vents de force tempête tropicale s'étendant jusqu'à 275 milles du centre et des vents de force ouragan s'étendant jusqu'à 115 milles du centre. L'ouragan s'est progressivement intensifié à mesure qu'il traversait le golfe vers la côte du Texas. Ike a touché terre au-dessus de l'extrémité nord de l'île de Galveston aux petites heures du matin du 13 septembre en tant qu'ouragan de catégorie 2 avec des vents maximums soutenus de 110 mph. L'ouragan s'est affaibli lorsqu'il s'est déplacé vers l'intérieur des terres à travers l'est du Texas et l'Arkansas et est devenu extratropical sur la moyenne vallée du Mississippi le 14 septembre.

L'île Grand Turk a signalé des vents soutenus de 116 mph alors que le centre d'Ike traversait l'île. Des ondes de tempête de 15 à 20 pieds au-dessus des niveaux de marée normaux se sont produites le long de la péninsule de Bolivar au Texas et dans une grande partie de la région de la baie de Galveston, avec des ondes de jusqu'à 10 pieds au-dessus de la normale se produisant aussi loin à l'est que le centre-sud de la Louisiane. Les précipitations totales de la tempête d'Ike ont atteint 19 pouces dans le sud-est du Texas et 14 pouces à Cuba.

Ike a laissé une longue traînée de mort et de destruction. On estime que les inondations et les coulées de boue ont tué 74 personnes en Haïti et 2 en République dominicaine, aggravant les problèmes causés par Fay, Gustav et Hanna. Les îles Turques et Caïques et le sud-est des Bahamas ont subi d'importants dégâts matériels. Sept décès ont été signalés à Cuba. L'onde de tempête d'Ike a dévasté la péninsule de Bolivar au Texas, et les ondes, les vents et les inondations dus aux fortes pluies ont causé des dommages étendus dans d'autres parties du sud-est du Texas, de l'ouest de la Louisiane et de l'Arkansas. Vingt personnes ont été tuées dans ces zones, et 34 autres sont toujours portées disparues. Les dommages matériels causés par Ike en tant qu'ouragan sont estimés à 19,3 milliards de dollars. De plus, en tant que système extratropical au-dessus de la vallée de l'Ohio, Ike était directement ou indirectement responsable de 28 décès et de plus d'un milliard de dollars de dommages matériels.

Le Centre national des ouragans tient également à jour le rapport officiel sur les cyclones tropicaux pour l'ouragan Ike (PDF).


Révolution mexicaine : Occupation de Veracruz

L'occupation de Veracruz a duré du 21 avril au 23 novembre 1914 et a eu lieu pendant la révolution mexicaine.

Commandants de forces et d'ampères

Occupation de Veracruz - L'affaire Tampico :

Au début de 1914, le Mexique était en pleine guerre civile alors que les forces rebelles dirigées par Venustiano Carranza et Pancho Villa se battaient pour renverser l'usurpateur général Victoriano Huerta. Ne voulant pas reconnaître le régime de Huerta, le président américain Woodrow Wilson a rappelé l'ambassadeur américain de Mexico. Ne souhaitant pas intervenir directement dans les combats, Wilson a ordonné aux navires de guerre américains de se concentrer au large des ports de Tampico et de Veracruz pour protéger les intérêts et les biens américains. Le 9 avril 1914, une baleinière non armée de la canonnière USS Dauphin débarqué à Tampico pour aller chercher de l'essence en baril chez un marchand allemand.

En débarquant, les marins américains ont été arrêtés par les troupes fédéralistes de Huerta et emmenés au quartier général militaire. Le commandant local, le colonel Ramon Hinojosa a reconnu l'erreur de ses hommes et a fait retourner les Américains à leur bateau. Le gouverneur militaire, le général Ignacio Zaragoza a contacté le consul américain et s'est excusé pour l'incident et a demandé que ses regrets soient transmis au contre-amiral Henry T. Mayo au large. Apprenant l'incident, Mayo a exigé des excuses officielles et que le drapeau américain soit hissé et salué dans la ville.

Occupation de Veracruz - Passage à l'action militaire :

N'ayant pas le pouvoir d'accéder aux demandes de Mayo, Saragosse les a transmises à Huerta. Alors qu'il était prêt à présenter des excuses, il a refusé de hisser et de saluer le drapeau américain car Wilson n'avait pas reconnu son gouvernement. Déclarant que "le salut sera tiré", Wilson a donné à Huerta jusqu'à 18h00 le 19 avril pour se conformer et a commencé à déplacer des unités navales supplémentaires vers la côte mexicaine. Avec le passage de la date limite, Wilson s'est adressé au Congrès le 20 avril et a détaillé une série d'incidents qui ont démontré le mépris du gouvernement mexicain pour les États-Unis.

En s'adressant au Congrès, il a demandé la permission d'utiliser une action militaire si nécessaire et a déclaré que dans toute action, il n'y avait "aucune pensée d'agression ou d'agrandissement égoïste" uniquement des efforts pour "maintenir la dignité et l'autorité des États-Unis". Alors qu'une résolution commune a été rapidement adoptée à la Chambre, elle a calé au Sénat où certains sénateurs ont appelé à des mesures plus sévères. Alors que le débat se poursuivait, le département d'État américain suivait le paquebot hambourgo-américain SS Ypiranga qui se dirigeait vers Veracruz avec une cargaison d'armes légères pour l'armée de Huerta.

Occupation de Veracruz -Prise de Veracruz :

Désireux d'empêcher les armes d'atteindre Huerta, la décision fut prise d'occuper le port de Veracruz. Pour ne pas contrarier l'Empire allemand, les forces américaines ne débarquaient pas tant que la cargaison n'aurait pas été déchargée de Ypiranga. Bien que Wilson ait souhaité avoir l'approbation du Sénat, un câble urgent du consul américain William Canada à Veracruz tôt le 21 avril l'informa de l'arrivée imminente du paquebot. Avec cette nouvelle, Wilson a demandé au secrétaire à la Marine Josephus Daniels de « prendre Veracruz immédiatement ». Ce message a été transmis au contre-amiral Frank Friday Fletcher qui commandait l'escadron au large du port.

Posséder les cuirassés USS et USS Utah et le transport USS Prairie qui transportait 350 Marines, Fletcher a reçu ses ordres à 8 h 00 le 21 avril. En raison de considérations météorologiques, il a immédiatement avancé et a demandé au Canada d'informer le commandant mexicain local, le général Gustavo Maass, que ses hommes prendraient le contrôle du front de mer. Le Canada a obtempéré et a demandé à Maass de ne pas résister. Sous les ordres de ne pas se rendre, Maass a commencé à mobiliser les 600 hommes des 18e et 19e bataillons d'infanterie, ainsi que les aspirants de l'Académie navale mexicaine. Il a également commencé à armer des volontaires civils.

Vers 10h50, les Américains ont commencé à débarquer sous le commandement du capitaine William Rush de Floride. La force initiale se composait d'environ 500 Marines et 300 marins des équipes de débarquement des cuirassés. Ne rencontrant aucune résistance, les Américains débarquent au Quai 4 et se dirigent vers leurs objectifs. Les "bluejackets" ont avancé pour prendre la douane, les bureaux de poste et de télégraphe et le terminal ferroviaire tandis que les Marines devaient capturer la gare de triage, le bureau du câble et la centrale électrique. Établissant son quartier général au Terminal Hotel, Rush envoya une unité de sémaphore dans la pièce pour ouvrir les communications avec Fletcher.

Alors que Maass commençait à faire avancer ses hommes vers le front de mer, les aspirants de l'Académie navale travaillaient à fortifier le bâtiment. Les combats ont commencé lorsqu'un policier local, Aurelio Monffort, a tiré sur les Américains. Tué par des tirs de retour, l'action de Monffort a conduit à des combats généralisés et désorganisés. Croyant qu'une grande force était dans la ville, Rush a signalé des renforts et UtahL'équipe de débarquement et les Marines ont été envoyés à terre. Souhaitant éviter une nouvelle effusion de sang, Fletcher a demandé au Canada d'organiser un cessez-le-feu avec les autorités mexicaines. Cet effort a échoué quand aucun dirigeant mexicain n'a pu être trouvé.

Soucieux de subir des pertes supplémentaires en avançant dans la ville, Fletcher ordonna à Rush de maintenir sa position et de rester sur la défensive toute la nuit. Dans la nuit du 21 au 22 avril, des navires de guerre américains supplémentaires sont arrivés apportant des renforts. C'est également à cette époque que Fletcher a conclu qu'il faudrait occuper toute la ville. Des Marines et des marins supplémentaires ont commencé à débarquer vers 4 h 00 du matin et à 8 h 30, Rush a repris son avance avec des navires dans le port fournissant un appui-feu.

Attaquant près de l'avenue Independencia, les Marines ont méthodiquement travaillé de bâtiment en bâtiment pour éliminer la résistance mexicaine. A leur gauche, le 2nd Seaman Regiment, dirigé par l'USS New Hampshirele capitaine E.A. Anderson, a appuyé sur le canal de la Calle Francisco. Averti que sa ligne d'avance avait été débarrassée des tireurs d'élite, Anderson n'envoya pas d'éclaireurs et fit marcher ses hommes en formation de terrain de parade. Face à de violents tirs mexicains, les hommes d'Anderson subissent des pertes et sont contraints de se replier. Soutenu par les canons de la flotte, Anderson reprit son attaque et prit l'Académie navale et les casernes d'artillerie. Des forces américaines supplémentaires sont arrivées dans la matinée et à midi, une grande partie de la ville avait été prise.

Occupation de Veracruz - Tenir la ville :

Dans les combats, 19 Américains ont été tués 72 blessés. Les pertes mexicaines étaient d'environ 152-172 tués et 195-250 blessés. Des incidents de tirs isolés mineurs se sont poursuivis jusqu'au 24 avril lorsque, après que les autorités locales ont refusé de coopérer, Fletcher a déclaré la loi martiale. Le 30 avril, la 5e brigade renforcée de l'armée américaine dirigée par le général de brigade Frederick Funston est arrivée et a repris l'occupation de la ville. Alors que de nombreux Marines sont restés, les unités navales sont retournées à leurs navires. Alors que certains aux États-Unis ont appelé à une invasion complète du Mexique, Wilson a limité l'implication américaine à l'occupation de Veracruz. Combattant les forces rebelles, Huerta n'a pas pu s'y opposer militairement. Après la chute de Huerta en juillet, des discussions ont commencé avec le nouveau gouvernement Carranza. Les forces américaines sont restées à Veracruz pendant sept mois et sont finalement parties le 23 novembre après que la conférence ABC Powers ait arbitré bon nombre des problèmes entre les deux nations.


Explorer. Découvrir. J'adore Tampico.

Consultez notre page Facebook pour de superbes vidéos, images et mises à jour !

Officiel des boissons Tampico
il y a 3 ans

29 déc.

Club América contre Santos Laguna à Houston

16h30 @ BBVA Compass Stadium Houston

Événements à Tampico
il y a 2 ans

Quand il est temps pour une pause de jeu savoureuse! #colorfulliving https://t.co/6Shv3Enf16

Boissons Tampico Inc.
il y a 1 an

Plus tard, le sucre. Hé, irrésistible

Découvrez le nouveau Tampico Zero !

FONDATION TAMPICO

La Fondation Tampico fournira des contributions caritatives aux organisations et aux personnes éligibles qui s'engagent à soutenir des programmes dans les communautés mal desservies aux États-Unis et dans le monde.

POURQUOI TRAVAILLER CHEZ TAMPICO

"Esprit d'entrepreneur, ils vous donnent la liberté de gérer votre entreprise comme si c'était la vôtre"

List of site sources >>>


Voir la vidéo: Comment la révolution mexicaine a-t-elle répondu aux désirs de changement? QdH#23 (Janvier 2022).